Pascal Dugas Bourdon
Agence QMI

Plaques d'immatriculation personnalisées: ça aurait pu être «très très simple», dit la CAQ

Plaques d'immatriculation personnalisées: ça aurait pu être «très très simple», dit la CAQ

Photo Archives

Pascal Dugas Bourdon

QUÉBEC - Le leader parlementaire de la Coalition avenir Québec, François Bonnardel, trouve «ridicule» que les Québécois ne soient toujours pas en mesure de payer pour personnaliser leur plaque d'immatriculation.

«Le Journal de Québec» révélait vendredi que la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) a dû repousser à une date ultérieure, toujours inconnue, cette mesure qui devait au départ être instaurée en mai.

Pour le député de Granby, il s'agit d'un cas de «pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué».

«On aurait pu adopter une loi très, très simple [à la dernière session] qui aurait donné le pouvoir à la SAAQ de mettre en application ces nouvelles plaques personnalisées», a-t-il indiqué en entrevue à l'Agence QMI, vendredi.

Plutôt, le gouvernement a inséré ce changement législatif dans un projet de loi omnibus qui n'a pas encore été adopté.

«En plus, ce sont des revenus additionnels pour la SAAQ, alors c'est aberrant de voir que le gouvernement est incapable de mettre ça en place», a-t-il ajouté.

Toujours selon M. Bonnardel, le report de cette mesure est la preuve que le gouvernement est incapable de faire preuve de flexibilité.

«C'est symptomatique d'un gouvernement qui a les deux pieds dans le ciment. On est incapable de faire ça simple», a-t-il résumé.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos