Agence QMI
Agence QMI

Le premier ministre de la Saskatchewan quitte la politique

Le premier ministre de la Saskatchewan quitte la politique

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Agence QMI

REGINA | Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a annoncé jeudi qu'il quittait son poste après près de dix ans à la tête de cette province de l'Ouest.

Cette démission surprise survient un peu plus d'un an seulement après avoir remporté une troisième élection de suite en avril 2016 avec une très forte majorité.

Brad Wall restera en place jusqu'à ce que son parti, le Saskatchewan Party, choisisse un nouveau chef, qui deviendra alors premier ministre de la province.

«J'ai décidé qu'il est temps pour du renouveau, pour mon parti, pour le gouvernement, pour la province. Il est temps que je quitte la politique», a-t-il mentionné dans une vidéo rendue publique jeudi.

Brad Wall a vanté l'augmentation de la population dans sa province depuis dix ans, qui s'est accrue de 160 000 personnes. Il a aussi souligné la croissance économique de la Saskatchewan, notamment poussée par les ressources naturelles comme le pétrole et la potasse, avec la création de 67 000 emplois en dix ans.

«Au lieu de la pire création d'emplois au pays, la Saskatchewan a la deuxième meilleure fiche durant la dernière décade de croissance», a-t-il dit. Le premier ministre a également souligné la réduction du temps d'attente pour des opérations.

Sur la scène fédérale, Brad Wall s'est fermement opposée à l'imposition d'une taxe sur le carbone. Il avait aussi suscité la grogne au Québec en 2016 après avoir laissé entendre que les maires de la région de Montréal devraient accepter le projet d'oléoduc de TransCanada en reconnaissance de la péréquation versée au Québec.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos