Agence QMI

Verdun: Québec solidaire rejette l'offre de coalition du PQ

MONTRÉAL - Jean-François Lisée n'abandonne pas l'idée d'une alliance pour contrer les libéraux de Philippe Couillard.

Le nouveau chef du Parti québécois tient à présenter une candidature commune dans la circonscription de Verdun. Il passe maintenant à l'étape suivante.

«Qu'est-ce qu'il faut faire pour convaincre les gens de Québec solidaire?! On a commencé aujourd'hui (lundi), dans Verdun, à faire signer une pétition», a expliqué M. Lisée.

Mais cette démarche laisse de glace la députée de Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé: «Quand on veut discuter avec des gens, on ne prend pas des moyens de pression et des rapports de force. C'est pourquoi cette main tendue m'apparaît beaucoup plus comme une pelure de banane qu'autre chose!»

Les dirigeants de Québec solidaire se méfient des avances de Jean-François Lisée et préfèrent lui renvoyer la balle.

«L'alliance que nous proposons au Parti québécois, à monsieur Lisée, c'est la candidature progressiste de madame Véronique Martineau», a dit le président de QS, Andrés Fontecilla.

«On sait qu'eux ont le pouvoir, en deux jours, de décider: on ne présente pas de candidature dans Verdun. Nous, dans nos statuts et règlements, c'est impossible», a indiqué la candidate du parti dans Verdun, Véronique Martineau.

Investiture «ouverte»

Le chef du PQ ne lâche pas le morceau: «On pourrait organiser, en fin de semaine prochaine, une investiture ouverte ou les gens voteraient pour l'un de ces trois candidats.»

Peu importe la formule, l'initiative ne semble pas soulever beaucoup d'enthousiasme auprès d'électeurs rencontrés dans ce château fort libéral.

«Je ne pense pas que c'est une bonne méthode», a dit l'un d'eux. Même scepticisme chez une autre électrice: «Si ça marche, tant mieux, mais j'en doute.»

Pendant ce temps, les libéraux et leur candidate Isabelle Melançon s'en frottent les mains.

«Ce que je remarque actuellement, c'est une sorte d'opération caméléon ou chaque parti essaie de se fondre à un autre. On va voir comment tout ça va avancer de leur côté», note le premier ministre Couillard.

Les libéraux demeurent donc confiants quant à cette élection partielle dans Verdun, qui devrait être déclenchée sous peu.

Quant au projet d'alliance, Québec solidaire a indiqué qu'aucune décision en ce sens ne sera prise avant le mois de mai prochain.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos