Geneviève Lajoie
Agence QMI

Québec vote une motion pour protéger les sources journalistiques

Geneviève Lajoie

QUÉBEC - La perquisition menée par la Sûreté du Québec au Journal de Montréal a trouvé écho jusqu'au Parlement. Les députés de l'Assemblée nationale ont voté en faveur d'une motion pour la protection des sources journalistiques. 

L'ordinateur du journaliste judiciaire Michael Nguyen a été saisi par les enquêteurs, qui sont débarqués dans les locaux du Journal de Montréal mercredi soir, à la suite d'une plainte du Conseil de la magistrature.

Le mandat de perquisition vise à établir comment le journaliste a obtenu certaines informations concernant la juge Suzanne Vadboncoeur, qui a fait l'objet d'une plainte après avoir insulté des constables spéciaux au palais de justice de Montréal. La magistrate aurait eu un comportement agressif à leur endroit et les aurait même traités d'imbéciles.

Le député caquiste Simon Jolin-Barrette, appuyé dans sa démarche pas le péquiste Maka Kotto et la solidaire Manon Massé, a déposé une motion à l'Assemblée nationale rappelant «l'importance du respect du principe de protection des sources journalistiques». Le texte a été adopté sans débat.

«Le travail journalistique, c'est le quatrième pouvoir de notre société, et c'est important de s'assurer, si on veut avoir une société qui est libre et démocratique, de protéger la confidentialité des sources journalistiques», a insisté M. Jolin-Barrette.

Aucun ministre du gouvernement Couillard n'a voulu commenter le dossier: ni le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, ni la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Notre Bureau parlementaire s'est également buté au personnel politique du gouvernement libéral, qui a refusé qu'on s'entretienne avec le député et ancien policier Robert Poëti sur le sujet.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos