Agence QMI

Des funérailles nationales pour Claire Kirkland-Casgrain

Des funérailles nationales pour Claire Kirkland-Casgrain

Claire Kirkland-Casgrain. Photo Archives

Dernière mise à jour: 24-03-2016 | 20h05

QUÉBEC -  Claire Kirkland-Casgrain, la première femme élue à l'Assemblée nationale et membre du conseil des ministres, a rendu l'âme, jeudi. Elle aura droit à des funérailles nationales, a annoncé le premier ministre Philippe Couillard.

Ce dernier a évoqué «l'engagement et le dévouement» de Mme Kirkland-Casgrain qui, en tant que première femme à exercer des fonctions dans les domaines politique et juridique au Québec, «a mis ses convictions au service de l'égalité entre les femmes et les hommes».

Née Marie Claire Kirkland, elle a été élue députée libérale dans la circonscription de Jacques-Cartier, à l'élection partielle du 14 décembre 1961. Elle a ensuite été réélue en 1962, puis dans Marguerite-Bourgeoys en 1966 et en 1970.

Elle a occupé les postes de ministre des Transports et des Communications, ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche.

Elle a ensuite été nommée juge de la Cour provinciale et présidente de la Commission du salaire minimum en février 1973. Puis, Mme Kirkland-Casgrain est devenue juge dans le district judiciaire de Montréal à compter de 1980. Elle a pris sa retraite en 1991.

Elle était née le 8 septembre 1924 à Palmer, au Massachusetts. Elle avait été pendant plus de 12 ans la seule femme à siéger comme députée à Québec.

La cause des femmes

Mme Casgrain, qui était avocate, a fait progresser la cause des femmes en faisant adopter en 1964 un projet de loi qui mettait fin à l'incapacité juridique des femmes mariées. Avant cette loi, une femme mariée n'avait pas le droit de signer un bail ou d'ouvrir un compte bancaire sans l'autorisation écrite de son époux.

Mme Kirkland-Casgrain, mariée à l'avocat Philippe Casgrain, n'avait d'ailleurs pas pu, une fois élue députée, signer un bail pour un appartement à Québec, car sa signature comme femme mariée n'était pas valide.

Alors qu'elle était dans l'opposition officielle en 1969, elle avait fait adopter un projet de loi concernant les régimes matrimoniaux et l'établissement de la société d'acquêts.

Son engagement a été reconnu en 2001 lors du quarantième anniversaire de sa première élection alors qu'une salle du restaurant Le Parlementaire, situé à l'hôtel du Parlement, a été nommée en son honneur.

Puis en 2012, un monument érigé à proximité de l'Assemblée nationale lui rendait hommage en compagnie d'Idola Saint-Jean, de Marie-Gérin Lajoie et de Thérèse Casgrain, qui furent des pionnières en politique de la lutte pour les droits des femmes.

Réactions de la classe politique

L'annonce du décès de Claire Kirkland-Casgrain a suscité de nombreuses réactions au sein de la classe politique québécoise et canadienne.

«Merci d'avoir pavé la voie [aux femmes]», a écrit sur Twitter la ministre de l'Économie, Dominique Anglade.

«Le Québec perd une pionnière. Première femme députée et ministre. Vous avez fait avancer le Québec. Merci Mme Kirkland-Casgrain», a réagi de son côté le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, qui a proposé au gouvernement Couillard d'organiser des funérailles nationales en l'honneur de la disparue.

«Vous avez su briser tout un plafond de verre et en inspirer bien d'autres», a indiqué la députée péquiste Véronique Hivon.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a parlé d'une «figure fondamentale de notre récit collectif».

«Le Québec perd aujourd'hui une grande dame, une dame qui s'est illustrée non seulement comme pionnière, mais comme une grande ministre de l'histoire du Québec», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«[Je suis] attristé par le décès de Claire Kirkland-Casgrain, première femme élue à l'Assemblée nationale et première femme ministre au Québec», a réagi sur Twitter le premier ministre canadien, Justin Trudeau.

«Une grande pionnière vient de nous quitter. Sincères condoléances à la famille de Claire Kirkland-Casgrain», a écrit le député conservateur Denis Lebel.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos