Agence QMI

Le ministre Barrette malmené à Tout le monde en parle

Le ministre Barrette malmené à Tout le monde en parle

Le ministre de la Santé du Québec Gaétan Barrette.Photo Archives / Agence QMI

MONTRÉAL - Le ministre de la Santé du Québec Gaétan Barrette a passé un mauvais quart d'heure à l'émission Tout le monde en parle de Radio-Canada, dimanche, lui qui avait été invité pour expliquer ses propos virulents envers la porte-parole du Parti québécois en matière de santé Diane Lamarre qui était aussi présente.

La députée péquiste, et ancienne présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec, l'a accusé à plusieurs reprises d'intimidation pour l'avoir insulté et pour avoir remis en doute son intégrité en insinuant qu'elle était à l'origine des actes de certains pharmaciens qui avaient demandé davantage aux assureurs privés à la suite du plafonnement des ristournes versées par le gouvernement pour leur service.

«Il a dépassé les limites», a dit Diane Lamarre qui lui a notamment reproché de l'avoir traité d'épileptique il y a quelques jours.

Le ministre s'est défendu en mentionnant que «la virulence c'est comme la marque de commerce de la vie parlementaire».

«Quand on est en politique, on n'a pas le choix de vivre ça», a ajouté M. Barrette.

Diane Lamarre n'était évidemment pas d'accord avec cette analyse.

«Ce n'est pas une façon de traiter une parlementaire», a mentionné la députée qui affirme que le ministre est «l'artisan d'un discours agressant».

Décourager l'engagement des femmes

Elle a mentionné que ce genre d'attaque est propre à décourager l'engagement des femmes en politique. Les deux élus se sont d'ailleurs obstiné sur quelques dossiers durant l'émission.

Mme Lamarre lui a notamment reproché de ne pas répondre à ses questions. Elle a ainsi reçu l'appui de l'animateur Stéphane Bellavance qui participait à l'émission.

«La réponse devrait être un chiffre», a dit M. Bellavance au ministre Barrette qui s'expliquait sur les dépenses concernant son plan en santé mentale sans répondre directement à la question.

L'animateur Guy A. Lepage a aussi dû ramener à l'ordre le ministre en mentionnant que ses propos concernant le contrôle de Québecor par le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau n'étaient pas pertinents.

À la fin de l'entrevue, Guy A. Lepage a ouvert la porte au ministre pour qu'il s'excuse envers Diane Lamarre pour ses propos. Gaétan Barrette ne s'est pas excusé.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos