Charles Lecavalier
Agence QMI

Affaire KPMG: Péladeau demande à Revenu Québec d'agir

Affaire KPMG: Péladeau demande à Revenu Québec d'agir

Pierre-Karl Péladeau.Photo Archives / Agence QMI

Charles Lecavalier

QUÉBEC - Pierre Karl Péladeau affirme que Revenu Québec laisse filer «les gros poissons» qui ne paient pas leur juste part d'impôt. Philippe Couillard rétorque qu'il a les mains liées.

«Le gouvernement applique la ligne dure aux citoyens. Il s'attaque également aux prestataires de l'aide sociale alors qu'il laisse passer les gros poissons», a lancé M. Péladeau, jeudi, lors de la période de questions.

M. Péladeau dénonçait la décision de Revenu Québec de donner l'amnistie aux clients multimillionnaires de KPMG à la suite d'une décision controversée de l'Agence du revenu du Canada (ARC).

«Après analyse du dossier et ayant constaté l'existence de l'entente avec l'ARC, Revenu Québec a accepté de respecter les termes de celle-ci, sous réserve de certaines vérifications», a confirmé le chef des relations publiques de Revenu Québec au «Journal de Québec» lors d'un échange de courriels mercredi.

Le chef péquiste, tout comme le solidaire Amir Khadir, a dénoncé ces millionnaires qui «s'en sortent impunément».

Mains liées

Le premier ministre Philippe Couillard a rétorqué que le gouvernement du Québec a les mains liées par une «entente de réciprocité sur cette question». Si l'ARC offre l'amnistie, Québec doit suivre.

«Selon que c'est un ordre de gouvernement ou l'autre qui initie les procédures, l'autre suit. Alors, lorsque c'est le gouvernement fédéral qui initie les procédures, le gouvernement du Québec continue dans la même veine, et vice versa», a dit M. Couillard.

De son côté, le député Khadir estime que «ni l'un ni l'autre» des deux chefs de partis «ne sont crédibles» sur ce sujet puisqu'à son avis, M. Couillard et M. Péladeau ont déjà pratiqué l'évitement fiscal.

M. Khadir estime que Revenu Québec n'a tout simplement pas les moyens de mettre la main au collet des riches citoyens qui ne paient pas d'impôt.

«C'est profondément injuste, intolérable et scandaleux pour la population en général de savoir que ceux qui ont le plus de moyens, ceux qui ont le plus de responsabilités, qui doivent payer leurs impôts, ont aussi le plus de largesses, le plus d'indulgences et ont droit que le gouvernement ferme les yeux sur leur pratique absolument déloyale envers la société québécoise», a dénoncé M. Khadir en point de presse.

Revenu Québec a refusé de «commenter davantage ces dossiers en raison du secret fiscal».

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos