Geneviève Lajoie
Agence QMI

Rencontre Pétrolia-Couillard: le PDG se dit «rassuré»

Geneviève Lajoie

QUÉBEC - Le grand patron de Pétrolia, Alexandre Gagnon, s'est dit «rassuré» par sa rencontre avec Philippe Couillard mercredi au sujet de l'exploration des hydrocarbures sur Anticosti.

«On a eu des échanges qui étaient très francs et directs, je pense que ça valait la peine, le premier ministre nous a confirmé qu'il allait respecter les ententes pour le projet Anticosti, alors c'est une excellente nouvelle pour nous», a-t-il dit au sortir de l'entretien d'un peu plus d'une heure.

Le président-directeur général de la pétrolière québécoise trépignait d'impatience de rencontrer M. Couillard, qui a multiplié les déclarations sur son hostilité au projet visant à confirmer le potentiel pétrolier et gazier de l'île du golfe du Saint-Laurent.

Le contrat qui lie le gouvernement à Pétrolia, Corridor resources et la Française Maurel & Prom prévoit trois forages avec fracturation hydraulique.

Les certificats d'autorisation sont actuellement à l'étude au ministère de l'Environnement. Mais le premier ministre a déjà fait savoir qu'il était opposé à ces forages et qu'il allait «tout faire» pour empêcher la fracturation sur l'île, une position qu'il a réitérée quelques minutes avant son entretien avec le PDG de Pétrolia.

Alexandre Gagnon et Philippe Couillard n'ont pas abordé cette question durant la rencontre, qui s'est tenue dans les bureaux du premier ministre à Québec.

Le premier ministre s'est également dit sceptique quant à la structure économique du projet d'exploration sur Anticosti.

«Pour l'instant, il a des doutes, c'est à nous de faire les travaux et de démontrer le contraire», a souligné le grand patron de Pétrolia.

Pas de troc

M. Couillard estime que l'entreprise a des projets «beaucoup plus prometteurs» qu'Anticosti, notamment le projet de gaz naturel liquéfié du puits Bourque en Gaspésie. Mais pour Alexandre Gagnon, pas question de «sacrifier un projet pour un autre».

«Tous nos projets sont intéressants, il faut comprendre que tous ces projets-là, on veut les faire aller de l'avant, mais Anticosti, pour nous, ça reste le joyau de la couronne, c'est ce projet-là qui a le plus d'envergure», a-t-il ajouté.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos