Louis Gagné
Agence QMI

L'institut de recherche sur la souveraineté sera indépendant

L'institut de recherche sur la souveraineté sera indépendant

Daniel Turp. Photo Archives / Agence QMI

Louis Gagné

QUÉBEC - Pierre Karl Péladeau assure que l'institut de recherche sur la souveraineté sera indépendant, et ce, même si son président, Daniel Turp, l'a appuyé durant la course à la direction du Parti québécois (PQ).

«M. Turp est un citoyen comme tous les citoyens du Québec, alors il est indépendant [...] J'ai des liens avec beaucoup de monde et ça ne les empêche pas d'être indépendants», a déclaré le chef péquiste, mercredi, à l'occasion d'une mêlée de presse.

«Il va y avoir un conseil d'administration, il va y avoir une direction [à la tête de l'institut] et comme toute organisation, elle va être appelée à prendre ses propres décisions», a-t-il ajouté.

Après des mois d'attente, l'institut de recherche sur la souveraineté promis par Pierre Karl Péladeau durant la course à la chefferie du PQ commence enfin à prendre forme.

Des études

L'ancien député souverainiste Daniel Turp a annoncé mercredi la création de l'Institut de recherche sur l'autodétermination des peuples et des indépendances nationales (IRAI). Le professeur de droit public à l'Université de Montréal assumera la présidence de l'institut et dirigera l'équipe de chercheurs associés.

Le principal mandat de l'IRAI sera de produire et de diffuser des études portant sur l'autodétermination des peuples et les indépendances nationales. Les études aborderont les questions économiques, environnementales, sociales et culturelles liées à l'indépendance du Québec «dans une perspective comparée et internationale».

À l'instar de Pierre Karl Péladeau, Daniel Turp assure que l'IRAI sera indépendant des partis politiques et qu'il n'acceptera aucune instruction de la part de leurs membres et de leurs dirigeants.

Chasseur de têtes

Les recherches visant à trouver un directeur général à l'institut se poursuivent. Plusieurs candidats ont déjà été rencontrés. Ce n'est toutefois que lorsque le conseil d'administration de l'IRAI sera formé qu'il pourra procéder à la nomination d'un directeur ou d'une directrice générale.

Le Journal de Québec a révélé il y a deux semaines que Pierre Karl Péladeau avait fait appel à un chasseur de têtes pour recruter le futur directeur de l'institut. Le chef péquiste a indiqué qu'il paierait de sa poche l'agence de placement de Michel Pauzé. 

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos