Agence QMI

Des millions sans appel d'offres pour Microsoft au Québec

Des millions sans appel d'offres pour Microsoft au Québec

Photo Mike Segar / Reuters

MONTRÉAL - Depuis 2010, l'État québécois a versé plus de 200 millions $ à Microsoft et ses distributeurs pour des services informatiques. Dans une forte proportion, les contrats accordés au géant américain ont été conclus sans appels d'offres, selon des documents publics compilés par TVA Nouvelles.

En 2015 seulement, le géant américain et ses partenaires ont décroché au moins 60 contrats publics, d'une valeur de 31 millions $. La majorité des ententes, l'équivalent de 22 millions $, ont été conclues de gré à gré.

4 millions $ de la RAMQ

Microsoft a notamment obtenu un contrat de 4 millions $ de gré à gré avec la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour des services d'entretien. Comme plusieurs organismes publics, la RAMQ plaide qu'il serait trop coûteux d'abandonner la multinationale pour s'ouvrir à la concurrence.

Un avis que ne partage pas Cyrille Béraud, président de Savoir-Faire Linux. «On invente toujours des raisons pour écarter le logiciel libre des marchés publics, a dit celui qui développe des logiciels ouverts, 100 % québécois, et parfois gratuits. La concurrence favorise pourtant l'innovation et permet de faire des économies. Arrêtons d'être trop conservateurs.»

Plus de concurrence

L'opposition péquiste déplore que l'expertise québécoise demeure dans l'ombre du géant américain. «Quel beau manque de la part du gouvernement, d'ignorer les logiciels libres, clame Guy Leclerc, député de Beauharnois. En favorisant la concurrence, on aurait de belles surprises.»

Il s'agit d'une occasion manquée du faire des économies, estime le caquiste Éric Caire.

«D'autres administrations ont ouvert leur marché informatique, en générant des économies de millions de dollars, a-t-il dit. Pourquoi priver le Québec?»

À l'Assemblée nationale, le dossier des contrats informatiques a atterri sur le bureau de Sam Hamad, nouveau président du Conseil du Trésor. Son cabinet indique qu'il se penchera sur l'octroi des contrats informatiques cours des prochains jours.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos