Agence QMI

Québec accorde 6 millions $ aux centres de désintoxication

QUÉBEC - Le gouvernement Couillard a annoncé mercredi l'octroi d'une aide de près 6 millions $ aux centres de désintoxication de la province.

Cette nouvelle enveloppe, qui provient du ministère de la Santé et des Services sociaux, devrait permettre de compenser le manque à gagner résultant de la réforme de l'aide sociale.

En vigueur depuis le 1er mai dernier, la réforme a fait passer de 747 $ à 200 $ par mois l'allocation des prestataires d'aide sociale qui séjournent dans des centres pour toxicomanes.

Comme son financement reposait en grande partie sur les chèques d'aide sociale de sa clientèle, le centre Mélaric, situé dans les Laurentides, a été contraint de fermer ses portes la semaine dernière, mettant du même coup à la porte 75 patients qui étaient en plein traitement de désintoxication.

Les critères d'admissibilité à l'aide gouvernementale restent à être déterminés. En entrevue à Radio-Canada, la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a indiqué qu'elle pourrait inclure un processus de reddition de comptes pour s'assurer que les fonds publics soient utilisés à bon escient.

Encore du travail à faire, dit le PQ

Le porte-parole du Parti québécois (PQ) en matière de services sociaux et de santé publique, Jean-François Lisée, a salué l'investissement de 6 millions $ qui, espère-t-il, permettra aux centres de désintoxication de demeurer ouverts.

Le député de Rosemont a toutefois soutenu que le gouvernement n'avait réparé qu'«une partie de ses dégâts», puisque la réduction des prestations des assistés sociaux admis dans ces centres de traitement était toujours en vigueur. Selon M. Lisée, des toxicomanes refuseront de se faire soigner afin de ne pas voir leur chèque amputé de plusieurs centaines de dollars.

«Ce qu'on comprend de l'annonce d'aujourd'hui, c'est que la punition pour les toxicomanes reste [alors] qu'il faut les inciter à aller dans les centres. Donc, je pense qu'il y a probablement une moitié d'annonce qui a été faite aujourd'hui, mais le gouvernement a encore du travail à faire pour réparer complètement ses dégâts», a déclaré M. Lisée en marge du caucus présessionnel de son parti qui se tient à Saguenay.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos