Yves Bolduc devra rembourser 27 000 $ à la RAMQ

Louis Gagné

Dernière mise à jour: 29-07-2014 | 18h26

QUÉBEC - Le ministre Yves Bolduc devra rembourser un montant de 27 000 $ à la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour avoir pris en charge des patients durant moins de 12 mois lorsqu'il était dans l'opposition.

Les vérifications effectuées par la RAMQ révèlent qu'entre le 23 avril 2013 et le 23 avril 2014, le Dr Bolduc a inscrit 400 nouveaux patients pour lesquels il a reçu un montant de 54 145 $.

Comme il n'a pas été en mesure d'assurer le suivi de ces patients durant au moins 12 mois, la RAMQ est en droit de lui réclamer la moitié des primes qu'il a reçues, soit un montant de 27 072,50 $.

Yves Bolduc a confirmé mardi qu'il allait rembourser la totalité de cette somme. De plus, comme il s'était engagé à le faire, le ministre versera un montant équivalent (28 000 $) à deux organismes de charité : la Fondation Cap Diamant et l'Association des Grands Brûlés F.L.A.M.

Controverse

L'actuel ministre de l'Éducation s'était retrouvé sur la sellette au cours des dernières semaines en raison des primes totalisant 215 000 $ qu'il a reçues pour prendre en charge de nouveaux patients lorsqu'il était dans l'opposition.

À la suite de l'élection du Parti libéral et de sa nomination au conseil des ministres en avril dernier, Yves Bolduc a été contraint de suspendre ses activités médicales et d'abandonner les quelque 1500 patients qu'il avait pris en charge.

Plusieurs voix se sont élevées afin qu'il rembourse la totalité des primes qui lui ont été versées. Devant le tollé soulevé par l'affaire, le ministre avait demandé à la RAMQ de procéder le plus rapidement possible aux vérifications entourant ces primes.

Yves Bolduc a dit qu'il était désolé de la controverse soulevée par son retour à la pratique médicale. Il a affirmé qu'il avait pris cette décision «en toute bonne foi afin d'offrir un service à des patients à la recherche d'un médecin».

Pas assez, dit la CAQ

Même si M. Bolduc s'est engagé à rembourser les sommes dues, en plus de verser un montant équivalent à des œuvres caritatives, la Coalition avenir Québec (CAQ) estime que ce n'est pas assez. Elle continue d'exiger la démission du ministre de l'Éducation.

Le porte-parole de la CAQ en matière de santé, Éric Caire, a soutenu que le Dr Bolduc avait agi en toute connaissance de cause en acceptant les primes qu'il a touchées. Il a affirmé que le ministre tentait de «s'acheter une conscience» en donnant l'équivalent du montant réclamé par la RAMQ à des œuvres de charité.

«Il a quand même empoché 170 000 $ alors que tous ces patients, eux, sont orphelins, a-t-il réagi sur les ondes de TVA. Comme il a perdu toute autorité morale pour occuper un poste aussi important que celui de ministre, il est clair que le seul geste honorable à poser, c'est de démissionner.»

Aussi sur Canoe.ca


Vidéos

Photos