Louis Gagné / Agence QMI
Agence QMI

Le PQ accuse le ministre Poëti d'«aplaventrisme»

Le PQ accuse le ministre Poëti d'«aplaventrisme»

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet.SIMON CLARK/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Louis Gagné / Agence QMI

Dernière mise à jour: 07-07-2014 | 18h20

Le ministre des Transports, Robert Poëti, s'est «aplaventri» devant le fédéral en n'exigeant pas la publication d'une étude portant sur les conséquences du péage sur le futur pont Champlain, dénonce le Parti québécois.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, est revenue à la charge lundi pour demander au ministre qu'il exige la publication du rapport qu'a commandé Ottawa à la firme Steer Davies Gleave.

Mme Ouellet digère mal que M. Poëti se soit rangé aux arguments du ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, qui préfère garder l'étude secrète en raison des impacts que sa divulgation pourrait avoir sur le processus d'appels d'offres du futur pont.

«Je suis assez estomaquée de la réaction de M. Poëti, de voir à quel point il se fait complice du fédéral pour tenir les citoyens dans l'ignorance, c'est assez incroyable», a déclaré Mme Ouellet en entrevue avec l'Agence QMI.

En plus d'influencer les appels d'offres, le ministre des Transports a fait valoir que la divulgation de certaines informations privilégiées contenues dans l'étude présentait un risque de surenchère, voire de collusion ou de corruption. Des arguments qui n'ont pas eu l'air de convaincre la députée péquiste.

«C'est exactement le contraire, a-t-elle réagi. C'est quand ça n'est pas public puis qu'il n'y a que certains privilégiés qui ont accès à l'information que, là, on a des problèmes.»

Elle a ajouté qu'il est «juste normal» que le ministre exige la publication d'une étude qui a été payée en partie par les contribuables québécois.

Martine Ouellet est persuadée que l'étude de Steer Davis Gleave corrobore les appréhensions des élus de la Rive-Sud vis-à-vis de l'instauration d'un système de péage sur le nouveau pont Champlain. Ces derniers craignent que l'imposition d'un droit de passage n'incite des milliers d'automobilistes à se rabattre sur les autres ponts qui relient la Rive-Sud à l'île de Montréal, créant du même coup d'importants problèmes de congestion.

«Je trouve ça extrêmement décevant qu'un ministre qui se dit contre le péage n'exige pas la publication d'une étude qui semble [mettre de l'avant ses impacts négatifs], a dit Mme Ouellet. Au fédéral, ils doivent être surpris d'avoir un allié aussi docile.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos