Louis Gagné
Agence QMI

Pont Champlain: Robert Poëti doit «se tenir debout»

Louis Gagné

QUÉBEC - Le Parti québécois (PQ) demande au ministre des Transports, Robert Poëti, de «se tenir debout» et d'exiger qu'Ottawa publie l'étude qu'il a commandée sur les conséquences du péage sur le futur pont Champlain.

La porte-parole du PQ en matière de transports, Martine Ouellet, n'a pas mâché ses mots jeudi pour dénoncer le «manque de transparence» du gouvernement fédéral, qui refuse de dévoiler les résultats de l'étude afin, dit-il, de ne pas nuire au processus d'appels d'offres.

«La culture du secret de ce gouvernement est inacceptable, a-t-elle dit. Cette étude, qui a été payée par nos taxes et nos impôts, doit être rendue publique.»

La députée de Vachon a invité Robert Poëti à prendre ses responsabilités et à exiger que le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, rende publique l'étude qu'il a commandée à la firme Steer Davies Gleave.

Elle a fait valoir que l'instauration d'un système de péage aurait des «répercussions extrêmement importantes» sur la Rive-Sud et la métropole en termes de développement économique.

«Le péage provoquerait une congestion monstre sur les autres ponts de la Rive-Sud. Ce serait un transfert de 30 000 voitures, soit plus que l'achalandage sur le pont Victoria actuellement», a-t-elle fait remarquer.

Martine Ouellet a rappelé que l'ensemble des maires de la Rive-Sud et de l'île de Montréal s'opposait à l'instauration d'un péage.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos