PKP élu et la CAQ consolide dans les Laurentides

PKP élu et la CAQ consolide dans les Laurentides

Pierre Karl Péladeau, candidat élu du Parti québecois dans Saint-Jérôme. Photo Claude Cormier / Agence QMI

À sa première expérience politique, le candidat vedette péquiste Pierre Karl Péladeau a remporté la victoire avec 37 % des voix sur le caquiste Patrice Charbonneau, qui a recueilli 32 % des voix.

Cette circonscription était auparavant représentée par le caquiste Jacques Duchesneau, qui a choisi de ne pas se représenter. Le libéral Armand Dubois n'a recueilli que 19 % des voix.

«Je m'engage à vous servir avec passion, avec énergie, avec intégrité et au meilleur de mes compétences. Vous pouvez compter sur moi!» a lancé avec force le nouveau député, qui «entend être digne » de la confiance accordée par les électeurs.

«Le résultat à l'échelle du Québec n'est pas celui que nous avons souhaité et pour lequel nous avons travaillé très fort, a reconnu M. Péladeau. Quel qu'il soit, nous devons accueillir le choix des Québécois avec humilité », a ajouté M. Péladeau.

Ce dernier a aussi exprimé « toute la fierté d'entrer en politique avec Pauline Marois. Une femme de courage de détermination, une femme qui aime les Québécois.»

Plus tard en soirée, M. Péladeau a refait une profession de foi indépendantiste devant les militants péquistes réunis à Montréal.

«Je crois profondément qu'au 21e siècle, le Québec, les Québécois, doivent prendre leurs décisions, seuls! [...] pour s'épanouir, pour s'enrichir et pour maintenir un des plus beaux attributs de notre société: la solidarité!» a lancé M. Péladeau avec force, en s'abstenant cette foi de lever le poing.

Aussi sur Canoe.ca

La CAQ consolide dans les Laurentides

Les Laurentides ont résisté à la vague libérale, alors que les caquistes et les péquistes ont remporté sept des huit circonscriptions, ne laissant que la circonscription d'Argenteuil aux libéraux.

La CAQ, qui avait élu trois députés dans les Laurentides en 2012, ont remporté cette fois quatre circonscriptions, conservant Blainville et Groulx, perdant Saint-Jérôme, mais remportant Mirabel et Deux-Montagnes.

Dans Blainville, le caquiste Mario Laframboise a été élu avec 34 % des voix contre la candidate péquiste Gyslaine Desrosiers, ancienne présidente de l'Ordre des infirmières du Québec, qui a recueilli près de 30 % des voix, tout comme la libérale Marie-Claude Collin. M. Laframboise est un ancien député bloquiste de 2000 à 2011.

Dans Deux-Montagnes, le caquiste Benoit Charrette a remporté la victoire avec 35 % des suffrages contre le député péquiste sortant Daniel Goyer, qui a recueilli 32 % des voix. Le péquiste Luc Leclerc a recueilli 25 % des voix.

Dans Mirabel, la caquiste Sylvie D'Amours a remporté la victoire avec 39 % des suffrages contre la députée péquiste sortante Denise Beaudoin, qui a recueilli 34 % des voix. Le libéral Ismaël Boisvert a recueilli 19 % des voix.

La lutte a été extrêmement vive dans Groulx, où la candidate vedette du Parti québécois, Martine Desjardins, a peiné toute la soirée contre la libérale Vicki Émard et le caquiste Claude Surprenant, qui a finalement remporté la circonscription par plus de 400 voix.

Dans Bertrand, le péquiste Claude Cousineau a été réélu avec 37 % des suffrages sur le caquiste Robert Milot qui a recueilli 28 % des voix et la libérale Isabelle Leblond qui a obtenu près de 25 % des voix.

Dans Labelle, le péquiste Sylvain Pagé a été réélu avec près de 45 % des votes, devant le libéral Christian Lacroix, qui a recueilli 25 % des voix, alors que le caquiste Cedrick Remy-Quevedo a recueilli un peu plus de 21 % des votes.

La circonscription d'Argenteuil est retournée dans le giron libéral, alors que le candidat Yves Saint-Denis a recueilli 38 % des voix comparativement à 32 % pour le député péquiste sortant Roland Richer.


Vidéos

Photos