Couillard domine, mais le PLQ piétine

Course au leadership - Couillard domine, mais le PLQ piétine

Philippe Couillard.Photo archives / Agence QMI


Geneviève Lajoie

Même s'il ne donne pas une impulsion magistrale au Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard reste le seul candidat à la chefferie capable de chauffer Pauline Marois dans une campagne électorale.

Avec Philippe Couillard à la barre, le Parti libéral et le Parti québécois restent à égalité dans les intentions de vote avec 30 % chacun, selon un sondage Léger Marketing réalisé du 7 au 10 mars auprès de 1216 personnes. Un résultat que les libéraux obtiennent cependant sans même avoir un chef définitif; Jean-Marc Fournier assure l'intérim depuis le départ de Jean Charest.

Selon Aubert Descôteaux, de Léger Marketing, ce résultat s'explique par le fait que les Québécois concèdent déjà la victoire au Dr Couillard à la direction du PLQ, mais pour le reste, les jeux ne sont pas faits.

«Ce n'est pas non plus le sauveur, l'homme qui va rassembler tous les Québécois derrière le Parti libéral», a expliqué le sondeur.

Avec Raymond Bachand ou Pierre Moreau, le PLQ chute de plusieurs points, à respectivement 25% et 23% des intentions de vote, et assure la victoire aux péquistes.

Attrait plus important que ses adversaires

Fait à noter, Philippe Couillard exerce un attrait plus important que ses adversaires auprès des partisans de François Legault. Plus d'un caquiste sur dix retournerait sa veste au profit du PLQ si le Dr Couillard occupait le siège de pilote.

Trois Québécois sur 10 perçoivent Philippe Couillard (30%) comme celui qui ferait le meilleur successeur de Jean Charest à la direction du PLQ, loin devant Raymond Bachand (15%) et Pierre Moreau (7%).

Signe du désintérêt de la population pour la course au trône libéral, qui doit connaître son dénouement ce dimanche, 36 % des Québécois ne savent même pas quoi répondre.

Chez les militants libéraux, la prédominance de l'ancien ministre de la Santé est également sans équivoque: 44% des sympathisants libéraux sondés préfèrent le Dr Couillard aux deux autres candidats.

Avec un tel score, il n'obtiendrait toutefois pas la majorité au premier tour de l'élection du nouveau chef libéral qui doit se tenir ce dimanche à Verdun. Aubert Descôteaux prévient toutefois qu'il faut être prudent avec ce résultat puisque le futur commandant libéral est choisi d'après une formule comportant 24 délégués par circonscription.

Toujours en tête

«Ça a été dès le départ une course invisible au niveau médiatique, mais elle n'a pas eu non plus d'impact sur le choix des candidats», a dit M. Descôteaux. Depuis le déclenchement des hostilités, Philippe Couillard a toujours occupé la position de tête, loin devant Raymond Bachand et Pierre Moreau.

Ce qui séduit les Québécois chez Philippe Couillard, ce sont notamment ses qualités d'orateur et son intelligence.

Sur le terrain de l'économie, il ne fait toutefois pas le poids face à l'ancien ministre des Finances, Raymond Bachand. M. Couillard ne devance pas non plus son plus proche rival sur le plan de l'intégrité.

Rappelons que sa proximité passée avec l'ancien président-directeur général du CUSM, Arthur Porter, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de l'UPAC, lui a causé quelques soucis depuis le début de la course.


Vidéos

Photos