Line Beauchamp se défend d'avoir été «la marionnette» de son ex-conjoint

357c - Line Beauchamp se défend d'avoir été «la marionnette» de son ex-conjoint

L’ex-ministre Line Beauchamp et son conjoint de l’époque, Pierre Bibeau.Photo: Agence QMI / Archives

MONTRÉAL - Dans la tourmente depuis que la commission Charbonneau a révélé qu’elle avait participé à des rencontres au club privé Le 357c, l’ex-ministre Line Beauchamp s’est défendu jeudi d’avoir été «la marionnette» de son conjoint de l’époque, Pierre Bibeau, ancien grand argentier du Parti libéral du Québec.

«Je suis là pour dire que toutes mes décisions et actions comme ministre de l’Environnement, de la Culture, ou de l’Éducation […] je les assume en totalité. J’ai agi avec intégrité et honnêteté. J’ai été la marionnette de personne», a dit une Line Beauchamp visiblement émue, en entrevue avec Paul Arcand, au 98,5 FM.

Aussi sur Canoe.ca

L’ex-ministre libérale a admis mercredi avoir participé à deux rencontres à ce fameux club sélect, la première s’étant déroulée le 26 février 2007. La seconde réunion a eu lieu trois mois plus tard, le 18 mai, une date que ne confirme toutefois pas Line Beauchamp.

La liste d’invités comprenait notamment l’entrepreneur Paolo Catania, l’ex-argentier d’Union Montréal Bernard Trépanier ainsi que l’ancien numéro deux de la Ville de Montréal Frank Zampino, tous accusés au criminel dans l'affaire du Faubourg Contrecœur.

«Je voulais savoir si ça allait bien ou non à Montréal, du point de vue économique», s’est défendu Line Beauchamp.

Lorsque questionnée à propos des allégations de collusion dont a fait l’objet son ex-conjoint devant la commission Charbonneau, l’ancienne ministre s’est emportée, assurant ne jamais avoir entendu parler de ces allégations.

«Vous me posez des questions que vous souhaitez poser à Pierre Bibeau. Je ne suis pas Pierre Bibeau. Je ne serai pas la porte-parole de Pierre Bibeau», a répliqué Mme Beauchamp sur un ton irrité.

«Personne n’a tenu ma main pour signer des chèques. [...] Je suis une femme, libre, autonome, responsable. […] À 50 ans, c’est assez difficile pour une femme de se faire traiter de marionnette sous influence», a dit Line Beauchamp en réprimant un sanglot.

L'ex-entrepreneur en construction Lino Zambito a allégué devant la commission Charbonneau avoir remis une enveloppe de 30 000 $ à Pierre Bibeau alors qu’il était vice-président de Loto-Québec.


Vidéos

Photos