Bachand a l'appui du Québec inc.

Chefferie du PLQ - Bachand a l'appui du Québec inc.

En matière de financement, Raymond Bachand est en avance sur ses adversaires avant près de 60 000 $.Photo Joël Lemay / Agence QMI


Geneviève Lajoie

QUÉBEC - Raymond Bachand peut compter sur un appui financier important du Québec inc. dans la course à la direction du Parti libéral du Québec.

Plusieurs têtes dirigeantes de Power Corporation ont contribué à la caisse électorale de l'ex-ministre des Finances. Le cochef de la direction, André Desmarais, le président et chef de la direction de la Financière Power, Robert Gratton, de même que John Rae, vice-président exécutif et frère du chef intérimaire du Parti libéral du Canada (Bob Rae), ont tous trois donné 1000 $ à la campagne de M. Bachand.

Autre appui de taille : celui du président du conseil d'administration de Bombardier. Laurent Beaudoin a lui aussi déboursé le maximum permis (1000 $) en faveur du député libéral d'Outremont.

Raymond Bachand peut aussi compter sur l'appui financier du milliardaire montréalais Robert Miller, fondateur de Future Electronics.

L'homme d'affaires Stephen Bronfman, de la société d'investissement Claridge, a contribué à hauteur de 1000 $ à la campagne de l'ex-ministre. Sa conjointe, Claudine Blondin, a fait elle aussi un don du même montant à M. Bachand.

Rappelons que c'est le patron de BMO Groupe financier, Jacques L. Ménard, qui s'occupe du financement de l'ancien ministre des Finances auprès de la communauté d'affaires montréalaise.

En Beauce, il jouit notamment du soutien de l'entrepreneur Hervé Pomerleau, mais aussi de celui de Marcel Dutil, numéro un de Canam Manac.

En matière de financement, Raymond Bachand est en avance sur ses adversaires. Il a déjà amassé près de 60 000 $ depuis le lancement de la course à la succession de Jean Charest. La récolte est plus lente du côté de Pierre Moreau et de Philippe Couillard, qui ont respectivement amassé 11 000 $ et 3100 $, selon les données du Directeur général des élections.

Plutôt tranquille jusqu'ici, la course à la chefferie du PLQ a pris une tournure plus corsée au cours des derniers jours. Un premier accrochage a eu lieu entre les deux candidats qui semblent se disputer la tête de la course : Raymond Bachand et Philippe Couillard.

L'ex-ministre des Finances a reproché au Dr Couillard son manque de loyauté envers Jean Charest. M. Bachand a même pratiquement accusé l'ancien ministre de la Santé d'avoir «essayé, à un moment donné, presque de faire un putsch».

Les deux hommes ont toutefois tenu à tourner la page durant la fin de semaine, alors que se tenait un congrès spécial des jeunes libéraux consacré à la course à la direction.


Vidéos

Photos