Sarah Bélisle
Agence QMI

Absence prolongée d'un député: «le premier ministre m'adresse des responsabilités»

Absence prolongée d'un député: «le premier ministre m'adresse des responsabilités»

Sarah Bélisle

OTTAWA | Le député fédéral de Saint-Léonard assure que son absence prolongée au parlement est justifiée par une mission que lui aurait confiée le premier ministre.

«Le premier ministre m'adresse des responsabilités qui, pour le moment, requièrent, justifient et autorisent mon absence de la Chambre», a écrit l'élu montréalais sur sa page Facebook.

Nicola Di Iorio, député de Saint-Léonard - Saint-Michel depuis 2015, n'a pas été vu en Chambre ni dans les couloirs du parlement depuis la rentrée parlementaire le 17 octobre.

La situation est d'autant plus mystérieuse que l'élu entretient un flou artistique sur son avenir politique. En effet, M. Di Iorio a annoncé en avril dernier qu'il démissionnait de ses fonctions de député pour des raisons personnelles et familiales. Il avait alors évoqué un départ officiel pendant la pause estivale. En août, il a été nommé en tant qu'associé chez BCF Avocats d'affaires

Mais voilà qu'il n'a pas quitté ses fonctions de député pour autant, ce qui n'est pas interdit. En septembre, il a dit être en réflexion sur la suite des choses pour lui, s'accordant un mois pour en venir à une décision.

Le mois est passé, sans que M. Di Iorio n'annonce ses intentions. Son absence soutenue a donc fait couler beaucoup d'encre depuis quelques jours, notamment parce qu'il touche toujours son salaire d'élu.

Le mandat auquel réfère M. Di Iorio pour justifier son absence aurait un lien avec la sécurité routière, son principal cheval de bataille. Il faut savoir que la fille de M. Di Iorio a été victime d'un accident de la route.

Le bureau du premier ministre a expliqué par courriel hier qu'«à la suite de l'annonce du départ de M. Di Iorio pour des raisons personnelles et familiales au printemps dernier, il a été convenu qu'il resterait afin d'assurer la transition dans sa circonscription et travailler sur certains mandats spécifiques en lien avec ses intérêts et son expertise. Nous anticipons qu'il annoncera sa décision quant à son avenir dans les prochains jours».

M. Di Iorio n'a pas répondu aux courriels du Journal hier.

Spécialisé en matière de droit de l'emploi et du travail, Nicola Di Iorio est membre du barreau depuis 1983. Depuis plusieurs années, il lutte activement contre la conduite avec les facultés affaiblies. M. Di Iorio a notamment fondé l'organisation Cool Taxi en 2010 et a contribué à la création de la Semaine nationale de la prévention de la conduite avec les facultés affaiblies.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos