Émilie Bergeron
Agence QMI

Trans Mountain: Romeo Saganash s'emporte en Chambre

Trans Mountain: Romeo Saganash s'emporte en Chambre

Romeo SaganashPhoto d'Archives

Émilie Bergeron

OTTAWA - Le député néodémocrate Romeo Saganash est sorti de ses gonds à la Chambre des Communes, mardi après-midi, en pestant que le premier ministre Justin Trudeau «n'en a rien à foutre des droits des Autochtones».

Le député de la circonscription d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou déplorait un manque de considération des libéraux envers les communautés autochtones qui s'opposent à l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain ainsi que l'obstination du gouvernement à aller de l'avant coûte que coûte.

«Pourquoi le premier ministre ne dit tout simplement pas la vérité et ne dit pas aux peuples autochtones qu'il n'en a rien à foutre de leurs droits?», s'est emporté l'élu cri dans une envolée en anglais.

Sa remarque lui a valu un rappel à l'ordre du président de la Chambre, Geoff Reagan, qui a qualifié les mots employés («he doesn't give a fuck») d'inappropriés dans l'enceinte parlementaire.

M. Saganash s'est alors excusé, en français, tout en répondant que la tournure des événements dans le dossier Trans Mountain était tellement insultante à ses yeux que «cela le met hors de [lui]».

Le gouvernement Trudeau a demandé, la semaine dernière, à l'Office national de l'énergie (ONÉ) de réaliser une nouvelle évaluation environnementale du projet dont le rapport devrait être déposé dans 22 semaines.

La cour d'appel fédérale avait statué à la fin août que l'ONÉ et le ministère des Ressources naturelles n'avaient pas adéquatement évalué les impacts environnementaux du projet ni établi de réel dialogue avec les communautés autochtones avant de donner leur feu vert, cassant ainsi le certificat qui autorisait les travaux.

Dans un point de presse après la période de questions, le collègue de M. Saganash et député de Rosemont, Alexandre Boulerice, a rappelé que le respect des droits autochtones est «le combat de la vie» de l'élu.

Rappelons que le projet Trans Mountain vise à agrandir un oléoduc afin d'acheminer près de 900 000 barils de pétrole de l'Alberta vers la côte ouest. Le gouvernement libéral a racheté ce projet à l'entreprise américaine Kinder Morgan pour 4,5 milliards $.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos