Agence QMI
Agence QMI

Remboursement des dépenses en santé: l'attente près de deux fois plus longue pour les vétérans francophones

Remboursement des dépenses en santé: l'attente près de deux fois plus longue pour les vétérans francophones

Photo d'archives

Agence QMI

OTTAWA - Les vétérans francophones doivent attendre presque deux fois plus longtemps que leurs collègues anglophones pour savoir si Ottawa acceptera ou pas de rembourser leurs dépenses en santé.

C'est l'une des conclusions d'un rapport rendu public mercredi par l'Ombudsman des vétérans, Guy Parent.

«Cela est totalement injuste et inacceptable. Tous les vétérans méritent une décision opportune, peu importe les facteurs, comme le sexe et la langue», a-t-il déploré par voie de communiqué.

Si les demandeurs anglophones ont attendu 24 semaines en moyenne avant d'obtenir une réponse du ministère des Anciens combattants (ACC), les francophones ont dû patienter 45 semaines. Il s'agit de cinq mois d'attente de plus.

La raison de cet écart ne semble pas évidente, note l'étude. Ceci dit, les délais sont inacceptables pour tous les vétérans, anglophones comme francophones, de l'avis de M. Parent.

Pas accès aux soins

«Les vétérans attendent trop longtemps pour obtenir une décision relative aux prestations d'invalidité d'ACC. Cette situation a des effets négatifs sur les besoins de santé et la sécurité financière de nombreux vétérans et de leur famille, a déclaré M. Parent. En plus d'éprouver plus de stress et de frustration, certains vétérans n'ont pas accès à des services de soins de santé et à une aide financière durant ces longs délais d'attente. Souvent, la voie qui mène à d'autres prestations et services d'ACC est entièrement bloquée jusqu'à ce qu'une décision soit rendue.»

M. Parent appelle à des modifications en profondeur de la bureaucratie d'ACC.

«Les délais d'exécution excessifs, aggravés par un arriéré toujours croissant, continueront d'être une plainte importante des vétérans et un des plus grands défis d'ACC jusqu'à ce que des changements importants puissent être apportés aux processus, aux systèmes et aux approches en matière de prestation de services», a conclu l'ombudsman.

Son rapport «Répondre aux attentes: Décisions opportunes et transparentes pour les vétérans malades ou blessés du Canada» comporte au total sept nouvelles recommandations.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos