Agence QMI
Agence QMI

Attaques de Trump : Trudeau évite de jeter de l'huile sur le feu

Attaques de Trump : Trudeau évite de jeter de l'huile sur le feu

Photo AFP

Agence QMI

OTTAWA | Justin Trudeau a refusé d'alimenter la guerre de mots avec Donald Trump, mardi matin, après de nouvelles menaces du président américain contre le Canada.

«Sur les commentaires, je vais continuer de rester "focusé" sur les emplois canadiens et les intérêts des Canadiens», a affirmé le premier ministre fédéral à son arrivée à la rencontre du cabinet.

Donald Trump est revenu mardi sur le fait qu'il a retiré son appui au communiqué final du sommet du G7, samedi dernier, peu après son départ de l'événement.

«Justin ne savait probablement pas que Air Force One [l'avion présidentiel] compte à peu près 20 télévisions. Et je le vois dire en conférence de presse qu'il ne se laissera pas bousculer par les États-Unis! J'ai dit : Le bousculer? Nous venons tout juste de nous serrer la main!», a déclaré le président américain.

«Il a assumé que j'étais en avion et que je ne regardais pas. Il a appris. Ça va coûter très cher aux gens du Canada», a-t-il ensuite mis en garde.

L'homme d'affaires s'exprimait devant les médias à Singapour, où il a signé un accord avec le dictateur nord-coréen, Kim Jong-un, sur la dénucléarisation du régime communiste.

M. Trump s'en est pris au Canada avec virulence dans les derniers jours, critiquant entre autres sur Twitter le système de gestion de l'offre, qu'il juge injuste envers les États-Unis. À cet effet, Justin Trudeau rencontre mardi à Ottawa les représentants des producteurs laitiers du Canada.

Malgré les propos de Donald Trump, Justin Trudeau a exprimé son soutien envers les démarches menées par les États-Unis avec le régime communiste nord-coréen. «Nous appuyons les efforts du président sur la Corée du Nord. Nous avons hâte de regarder les détails de ce qui a été conclu», a-t-il commenté.

ALÉNA

Face aux tensions commerciales avec les États-Unis, le Canada appelle à « rester calme et à poursuivre » le dialogue, a déclaré mardi la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland, à la veille d'une visite à Washington.

« Notre position depuis l'élection américaine, et bien sûr depuis le début de la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain, a été très cohérente (...). Nous devons rester calmes et poursuivre (le dialogue, Ndlr) malgré le psychodrame », a dit la ministre à la presse, après de nouvelles menaces de Donald Trump.

Elle a souligné qu'elle avait eu « un bon échange » dimanche avec le représentant américain au Commerce (USTR) Robert Lighthizer et qu'elle essaierait de le rencontrer mercredi à Washington.

-Avec AFP



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos