Maxime Huard
Agence QMI

Migrants: Ottawa demande à Plattsburgh Cares de revoir son dépliant

Migrants: Ottawa demande à Plattsburgh Cares de revoir son dépliant

Ahmed HussenPhoto d'archives, AFP

Maxime Huard

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a communiqué avec l'organisme Plattsburgh Cares pour qu'il modifie son dépliant d'information à l'attention des demandeurs d'asile souhaitant venir au Canada par le chemin Roxham.

«Nous sommes entrés en contact avec eux», a confirmé jeudi le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, tout juste avant la période de questions au Parlement.

«Malheureusement, le contenu du dépliant est incomplet et présente un portrait imprécis de notre système d'immigration», a-t-il poursuivi.

Le consulat général du Canada à New York fournira à Plattsburgh Cares du matériel d'information pour que l'organisme comprenne bien comment fonctionne le processus de demande d'asile.

Mode d'emploi

Révélée mercredi par TVA Nouvelles, la brochure explique en détail aux migrants comment gagner le chemin Roxham, précisant notamment qu'il faut payer 77,50 $ pour s'y rendre en taxi à partir de Plattsburgh.

Le document embarrasse le gouvernement alors qu'il mène depuis des mois une campagne d'information au sein de différentes communautés, aux États-Unis et en Afrique. Le ministre Hussen était au Nigeria la semaine dernière afin de combattre «les mythes et la désinformation» sur lesquels les migrants se fient en tentant d'entrer au Canada.

Plus de 7300 demandeurs d'asile ont traversé la frontière canadienne de manière irrégulière depuis le début de l'année au Québec.

«Les demandes d'asile sont pour les gens qui ont une peur bien fondée de la persécution. Si vous n'avez pas besoin de la protection du Canada, vous serez expulsés du Canada», a-t-il rappelé.

M. Hussen souhaiterait par exemple que Plattsburgh Cares véhicule davantage de renseignements au sujet de l'immigration économique au Canada et du cheminement régulier vers la résidence permanente, par exemple, ou bien au sujet du nombre de demandes refusées.

Un «Guide Michelin» des migrants?

L'existence du dépliant a fait bondir l'opposition, qui y voit un symptôme de l'inaction du gouvernement fédéral.

«On a un ministre qui se traîne les pieds, qui est toujours en réaction. Il attend quoi? Un Lonely Planet ou un Guide Michelin des migrants?» a ironisé le député de Québec debout, Luc Thériault.

Selon lui, le ministre ne doit pas seulement appeler l'organisme, mais bien se rendre à Plattsburgh, qui se trouve à quelque 100 km au sud de Montréal. Le ministre ne compte pas s'y déplacer pour le moment.

Pour le Parti conservateur, ce genre de campagne d'information démontre la nécessité de réviser l'entente des tiers pays sûrs, qui oblige les migrants à passer par un point d'entrée irrégulier s'ils veulent présenter une demande d'asile.

«Ces invitations à entrer illégalement au pays vont s'arrêter dès que le gouvernement colmatera la brèche. Les solutions temporaires du gouvernement ne font qu'empirer la situation», a dénoncé la députée Michelle Rempel.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos