Louis Cloutier
Agence QMI

Trois-Rivières: Andrew Scheer rencontre Yves Lévesque

Trois-Rivières: Andrew Scheer rencontre Yves Lévesque

Yves LévesquePhoto d'archives

Louis Cloutier

TROIS-RIVIÈRES - Le maire de Trois-Rivières ne fait rien pour dissimuler son intérêt à faire le saut en politique fédérale l'an prochain. Yves Lévesque a eu un tête-à-tête avec le chef conservateur Andrew Scheer, qui est actuellement en tournée de séduction au Québec.

La candidature de M. Lévesque avait été pressentie à chacune des élections fédérales depuis 2004, autant du côté des conservateurs que des libéraux, mais il avait chaque fois décliné les invitations.

«À un moment donné, il faut arrêter d'en parler. C'est comme une fille ou un garçon qui courtise quelqu'un et qui, finalement, ne sort pas avec. Oui, j'en parle. Est-ce que les astres sont bien alignés? Je pense qu'ils s'en viennent bien alignés pour faire le saut», a indiqué Yves Lévesque, vendredi.

À l'approche des dernières campagnes électorales, M. Lévesque avait pu discuter avec des chefs libéraux, mais jamais il n'avait pu obtenir un entretien privé avec Stephen Harper.

Cette fois-ci, c'est le chef conservateur Andrew Scheer qui a sollicité la rencontre. «M. Lévesque est un maire avec une bonne réputation. Ce n'est pas un secret que nous cherchons des candidats de grande qualité. Nous avons eu une bonne discussion», a indiqué M. Scheer.

Si Yves Lévesque se porte candidat pour les conservateurs, il pourra demeurer maire durant la campagne, mais devra démissionner s'il est élu. Le lieutenant politique conservateur au Québec, Alain Rayes, qui est l'ancien maire de Victoriaville, était demeuré en poste durant la campagne de 2015, mais il avait toutefois limité ses fonctions et n'avait pas siégé aux séances du conseil municipal. Il avait continué à toucher son salaire et avait remis à un organisme de charité son indemnité de départ au moment de sa démission à titre de maire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos