Agence QMI
Agence QMI

Survivants de la thalidomide : le ministre Hehr s'excuse pour des propos blessants

Survivants de la thalidomide : le ministre Hehr s'excuse pour des propos blessants

Kent HehrPhoto d'archives, Agence QMI

Agence QMI

OTTAWA - Confronté à des propos blessants tenus en octobre devant des survivants de la thalidomide, le ministre des Personnes handicapées Kent Hehr a dû s'excuser mardi à la Chambre des communes.

«Le ministre nous a insultés et rabaissés à répétition», a raconté Fiona Sampson, qui représente le Comité de travail des survivants de la thalidomide, au sujet d'une réunion tenue le 19 octobre dernier. Ce jour-là, en réaction à des récits personnels de survivants, le ministre aurait dit «vous n'êtes pas tant à plaindre, tout le monde au Canada a une histoire qui fait pleurer».

Selon Mme Sampson, M. Hehr aurait également lancé aux personnes présentes: «il ne vous reste probablement que 10 ans à vivre, c'est une bonne nouvelle pour le gouvernement».

Le sujet a refait surface aux Communes lundi après-midi, alors que le ministre a été interpellé durant la période des questions.

En guise de réponse, M. Hehr a lu la même déclaration deux fois. «En tant que personne handicapée, ce n'était certainement pas mon intention d'offenser qui que ce soit», a assuré le ministre.

«Bien que certains de mes commentaires aient été mal interprétés, dès que j'ai appris que mes commentaires étaient choquants, j'ai immédiatement appelé l'organisation directement et je me suis excusé», a-t-il poursuivi, ne niant pas les propos qui lui étaient reprochés.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos