Agence QMI
Agence QMI

Harcèlement et intimidation: un rapport accablant pour la GRC

Harcèlement et intimidation: un rapport accablant pour la GRC

Ralph GoodalePhoto d'archives, AGENCE QMI

Agence QMI

OTTAWA - La Gendarmerie royale du Canada (GRC) est confrontée à un «grave problème» de harcèlement depuis des «décennies» et elle est dans «l'incapacité» à se réformer, car il y règne une véritable «culture de dysfonctionnement».

Dans un rapport rendu public lundi, la Commission civile d'examen et de traitement des plaintes relatives à la GRC dresse un sombre portrait du corps policier et de l'ambiance qui y règne.

Après avoir étudié quelque 264 dossiers, la commission a noté une litanie de comportements qui relèvent du harcèlement ou de l'intimidation dans la force policière, dont certains peuvent avoir de graves conséquences sur la santé physique et mentale de ses employés.

Ainsi, de nombreux membres sont victimes de propos injurieux («tu ne vaux rien, personne ne t'aime ici»). D'autres sont isolés du groupe ou encore mutés en guise de mesure punitive, avec comme conséquence un taux accru d'absentéisme et de roulement de personnel et une diminution du rendement des employés.

Peut-être plus grave encore, des policiers mal-aimés de leur hiérarchie se voient aussi parfois refuser des renforts sur le terrain lors «d'interventions dangereuses impliquant des armes à feu, ainsi que sur des lieux de crime».

En guise de témoignage, une autre policière raconte avoir été conduite par un supérieur «au milieu de nulle part pour être menacée d'un triste sort si elle ne rentrait pas dans le rang».

Le rapport de la commission fait état de «sérieuses préoccupations», a souligné le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

«Le premier ministre m'a confié le mandat de veiller à ce que la GRC constitue un milieu de travail sain, exempt de harcèlement et de violence sexuelle, a-t-il affirmé par voie de communiqué.

«Nous sommes tous les deux fermement résolus à appuyer toute mesure nécessaire pour aider les membres, les recrues en formation et les employés de la GRC à se sentir en sécurité et respectés en présence de leurs collègues et superviseurs», a ajouté M. Goodale.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos