Marc-André Gagnon
Agence QMI

PCC: quatre députés québécois appuient Andrew Scheer

Marc-André Gagnon

QUÉBEC - Les députés conservateurs québécois Luc Berthold, Alain Rayes, Pierre Paul-Hus et Sylvie Boucher ont confirmé leur appui au candidat à la chefferie Andrew Scheer, qui se dit ouvertement contre l'avortement et le mariage gai.

En conférence de presse dans la ville de Québec, où se tiendra le prochain débat en français de la course conservatrice, mardi prochain, le député de la Saskatchewan a reconnu que ses positions pro-vie et en opposition au mariage entre conjoints de même sexe n'ont pas changé.

«J'ai toujours voté pro-vie, mais comme chef, c'est important de choisir les enjeux qui créent l'unité», a indiqué celui qui souhaite toutefois succéder à Stephen Harper à la tête du Parti conservateur du Canada sans relancer le débat sur ces questions.

M. Scheer a rappelé que le parti a déjà dans sa plate-forme un engagement en ce sens.

Le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus, a dit, comme la plupart des Québécois, ne pas partager les positions exprimées sur ces deux enjeux par M. Scheer. Lui et ses collègues considèrent que le débat est clos à ce sujet.

Candidat rassembleur

Pour ces quatre députés conservateurs du Québec, Andrew Scheer est le candidat le plus rassembleur et celui qui a le plus de chance de ramener les conservateurs au pouvoir aux prochaines élections.

Selon, Luc Berthold, député fédéral de Mégantic-L'Érable, M. Scheer est «quelqu'un qui gagne à être connu».

«Pour nous, la course vient de prendre un nouveau virage», a dit M. Berthold.

L'aspirant à la chefferie a profité de sa visite dans la Vieille-Capitale pour faire l'éloge de la culture francophone au Canada. M. Scheer a notamment fait valoir sa bonne maitrise du français, lui qui a grandi à Ottawa et fait des études en immersion française. Pour le député Paul-Hus, parler français est un pré requis «primordial» pour le prochain leader de son parti.

Questionné sur quelques enjeux locaux, M. Scheer s'en est remis au bon vouloir de la province en ce qui a trait au projet de 3e lien entre Québec et Lévis. Pour ce qui est du dossier de la rouille sur le pont de Québec, il a invité le CN à «être une partie de la solution».
Blaney déçu

«Je suis déçu qu'Andrew refuse d'appuyer le projet de 3e lien, a réagi le député Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, qui aspire lui aussi à la direction du Parti conservateur. Il démontre sa méconnaissance des enjeux de la grande région de Québec.»

Contrairement à M. Scheer et Maxime Bernier (Jacques Gourde fait campagne avec lui), aucun député du caucus conservateur n'a encore donné son appui à M. Blaney.

«Il est intéressant que des députés québécois s'impliquent dans la course à la chefferie», s'est limité à dire M. Blaney. Comme chaque membre vaut un vote, j'axe ma campagne sur l'ensemble des 5000 membres du parti au Québec, ainsi que dans le reste du pays.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos