Guillaume St-Pierre
Agence QMI

Maxime Bernier reçoit un appui de taille

Guillaume St-Pierre

Dernière mise à jour: 01-12-2016 | 15h01

OTTAWA - Tony Clement se range derrière Maxime Bernier dans la course à la succession de Stephen Harper à la tête du Parti conservateur.

«Maxime Bernier a les idées, l'expérience et la capacité pour diriger notre parti, mais aussi pour diriger notre pays», a déclaré jeudi en conférence de presse l'ancien président du Conseil du Trésor.

M. Clement, qui a aussi tenu les portefeuilles de la Santé et de l'Industrie, agira à titre de conseiller spécial aux ses côtés du député de Beauce.

Pour Maxime Bernier, l'appui de Tony Clement, qu'il qualifie de «géant du mouvement conservateur», est un tournant dans sa campagne.

«Je suis très heureux et honoré que Tony ait choisi de me joindre à ma campagne pour rassembler les conservateurs derrière des idées fondées sur les principes de liberté, de responsabilité, d'équité et de respect», a déclaré Maxime Bernier en point de presse.

Cet appui de taille à la campagne de M. Bernier survient à une semaine du deuxième débat de la course qui aura lieu à Moncton.

Le député du Québec a fait de l'économie et de la réduction de la taille de l'État ses principaux thèmes de campagne.

Tony Clement s'est retiré de la course à la direction du Parti conservateur en octobre par manque de soutien financier.

Les principaux candidats sur la ligne de départ ont par la suite sollicité son appui, selon ses dires.

Le choix de Maxime Bernier s'est imposé naturellement, parce que «ses idées correspondent globalement aux miennes».

M. Clement s'est dit à l'aise avec certaines propositions plus tranchées du candidat libertarien, comme l'abandon de la gestion de l'offre et de toute forme de subventions de l'État envers les entreprises privées.

Tony Clement a soutenu que ces idées sont «d'une nouvelle génération» et susciteront «l'enthousiasme» des militants conservateurs et éventuellement des Canadiens.

Il a aussi souligné l'importance pour le prochain chef conservateur de maîtriser l'anglais et le français, ce dont peu de candidats peuvent se vanter.

Un autre Québécois, le député Steven Blaney, brigue la chefferie du Parti conservateur du Canada.

Les autres candidats sont les ex-ministres Lisa Raitt, Michael Chong, Kellie Leitch, Erin O'Toole, Chris Alexander, les députés Andrew Scheer, Brad Trost et Deepak Obhrai, ainsi que l'ancien député Andrew Saxton et le médecin Daniel Lindsay.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos