Guillaume St-Pierre
Agence QMI

Frais de déménagement: Trudeau fait volte-face

Guillaume St-Pierre

OTTAWA - Le premier ministre Justin Trudeau fait volte-face et demande une révision des règles qui ont permis à deux proches collaborateurs de facturer aux contribuables canadiens plus de 205 000 $ pour déménager à Ottawa.

Après avoir défendu la pratique tout au long de la semaine, M. Trudeau a fait savoir par l'entremise d'une porte-parole, jeudi soir, que les règles seront revues.

Par ailleurs, dans un message publié sur Facebook, les deux employés de la garde rapprochée du premier ministre présentent leurs excuses aux Canadiens et promettent de rembourser «une partie importante» des frais de déménagement.

«Nous prenons l'entière responsabilité de ce qui s'est passé et pour cette raison, nous sommes désolés», ont écrit dans une déclaration commune Gerald Butts, un ami de longue date du premier ministre aujourd'hui son secrétaire principal, et Katie Telford, sa chef de cabinet.

Bien qu'ils aient été admissibles aux indemnités, Mme Telford et M. Butts soutiennent être mal à l'aise avec les montants reçus.

M. Butts a facturé 126 000 $ pour s'établir dans la capitale fédérale. Mme Telford, 80 000 $. Ils rembourseront respectivement 42 000 $ et 23 000 $. Ils ont chacun vendu leur résidence de Toronto, d'une valeur d'environ 1 million $ chacune, avant de s'établir à Ottawa pour joindre l'équipe de M. Trudeau.

Trop peu trop tard

Pour l'opposition officielle, à l'origine des révélations, c'est trop peu trop tard.

«Le fait est que les conservateurs ont pris les amis du premier ministre la main dans le sac. Si les conservateurs n'agissaient pas comme le chien de garde des contribuables, ils n'auraient pas dit un mot sur l'argent qu'ils ont reçu», a déploré un porte-parole, Marc-André Leclerc.

«Le premier ministre doit toujours expliquer aux Canadiens pourquoi il a donné de l'argent des contribuables à ses deux amis. C'est une question de jugement, car c'est M. Trudeau qui a approuvé cette entente de faveur», a-t-il ajouté.

En début de soirée, jeudi, le bureau du premier ministre a fait savoir qu'une nouvelle politique sera rédigée pour encadrer ce type de dépenses.

Interrogé plus tôt en journée, M. Trudeau avait soutenu que le gouvernement couvre les frais de déménagement pour les hauts fonctionnaires depuis des décennies. «Je peux vous assurer que nous avons suivi les règles [...] à la lettre», a-t-il alors déclaré.

Au total, le relogement des employés des 30 ministres du gouvernement ainsi que du bureau du premier ministre a coûté pas moins de 1,1 million $ aux Canadiens.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos