Lise Millette
Agence QMI

La famille Trudeau est arrivée à Washington

Lise Millette

Dernière mise à jour: 09-03-2016 | 21h03

WASHINGTON - Malgré un imposant cortège, c'est sans artifice que Justin Trudeau, son épouse Sophie et leurs trois enfants ont posé les pieds mercredi à Washington, accompagnés d'une imposante délégation pour une visite américaine de trois jours.

La famille du premier ministre a été accueillie par un lourd déploiement de sécurité à la base Andrews. Le chef du protocole des États-Unis, Peter Selfridge, et l'ambassadeur canadien David MacNaughton se trouvaient au milieu de l'imposante garde et d'une fanfare dépêchée sur place pour entonner les hymnes nationaux.

Derrière une barrière de fer forgé, des écoliers de cinquième année de l'école élémentaire W.B. Patterson faisaient le pied de grue. Deux d'entre eux avaient obtenu un laissez-passer vers le tapis rouge pour remettre deux bouquets de fleurs aux invités du président des États-Unis, Barack Obama.

Cette école a en quelque sorte été «adoptée» par l'ambassade du Canada aux États-Unis, qui y entretient divers liens.

Dans les jours précédents la venue de Justin Trudeau, les garçons et fillettes de 10 et 11 ans ont vu des photos et acquis des connaissances sur leur voisin du nord.

Juchées sur la clôture, les petites frimousses agitaient des drapeaux du Canada et des États-Unis en espérant attirer le regard du premier ministre.

Les jeunes Américains ont vu leurs attentes plus que dépassées, lorsque les hymnes nationaux ont pris fin. Le clan Trudeau s'est alors avancé au-delà de la garde de sécurité pour leur serrer la main et prendre quelques photos avant de disparaître dans le cortège officiel.

Le commerce au menu

La question du commerce entre les deux pays fera bien entendu l'objet de discussions. Chrystia Freeland, ministre du Commerce international, et Hunter Tootoo, des Pêcheries et des Océans, sont d'ailleurs du voyage.

On croit que MM. Trudeau et Obama pourraient aborder la question de l'étiquetage de la viande et de la circulation de marchandises à la frontière, ainsi que celle du bois d'œuvre, puisque l'accord régissant les exportations canadiennes dans ce domaine est échu depuis l'année dernière.

«Il y a toujours eu des conflits sur le bois d'œuvre», a rappelé Raymond Chrétien, ancien ambassadeur du Canada à Washington aujourd'hui associé et conseiller stratégique au cabinet Fasken Martineau, lors d'une entrevue accordée à la chaîne Argent de TVA, plus tôt cette semaine.

«L'accord actuel s'est terminé en octobre dernier. Il y a une période d'un an pour essayer de trouver une solution avant que, de nouveau, des procédures judiciaires soient engagées par des producteurs américains contre des producteurs canadiens», a poursuivi M. Chrétien.

Il ne reste donc que quelques mois aux deux chefs d'État pour trouver une solution qui éviterait une nouvelle guerre commerciale sur le bois d'œuvre, une industrie qui touche des dizaines de milliers d'emplois au Canada, en particulier au Québec, en Colombie-Britannique, en Ontario.

Dîner d'État

Selon les observateurs, cet événement diplomatique est avant tout un rendez-vous destiné à marquer un changement positif dans les relations canado-américaines.

Signe de l'importance accordée à la visite du premier ministre canadien, Justin Trudeau et son épouse Sophie Grégoire sont conviés jeudi à un dîner d'État, le 11e donné par Barack Obama sous sa présidence.

Jean Chrétien fut le dernier premier ministre canadien à qui un tel honneur protocolaire avait été réservé, il y a 19 ans. Stephen Harper avait rencontré Barack Obama à Washington, mais n'avait pas été invité à un dîner d'État.

Pour accompagner l'important déplacement de politiciens canadiens, pas moins de 22 journalistes et photographes sont montés à bord de l'avion du premier ministre à l'aéroport d'Ottawa.

À Washington, 56 autres représentants des médias canadiens attendront déjà sur place l'arrivée de tous ces dignitaires.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Justin Trudeau en visite à Washington

Voir en plein écran
Previous Next

Vidéos

Photos