Agence QMI

Affaire Khadr: les conservateurs déçus de l'abandon de l'appel

Affaire Khadr: les conservateurs déçus de l'abandon de l'appel

Les conservateurs pensent qu'Omar Khadr devrait continuer à purger sa peine.Photo David Bloom / Agence QMI

OTTAWA - Pour les conservateurs, le gouvernement Trudeau a pris une mauvaise décision en ne s'opposant plus à la décision de la Cour d'appel d'Alberta d'accorder à Omar Khadr sa liberté sous caution.

Jeudi, le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale avait annoncé que son gouvernement abandonnait son appel, ce qui permettra à M. Khadr de jouir de sa liberté sous caution. Ainsi, ce dernier pourra attendre la décision en appel de ses déclarations de culpabilité aux États-Unis, sans craindre de devoir retourner en prison au Canada.

«Nous sommes déçus par cette décision, a fait savoir le porte-parole de l'Opposition officielle en matière de Sécurité publique, Erin O'Toole, vendredi, par voie de communiqué. La sécurité publique demeure une priorité importante pour le Parti conservateur, et l'expérience de la famille Khadr montre que la radicalisation au Canada peut entraîner des risques, ici au pays et à l'étranger.»

Les conservateurs pensent que M. Khadr devrait continuer à purger sa peine. Ce sont d'ailleurs eux qui, en avril 2015, alors qu'ils étaient au pouvoir, avaient lancé une procédure d'appel pour s'opposer à la décision de la Cour d'appel de l'Alberta de libérer Omar Khadr.

Pas «libre comme l'air»

Devant les inquiétudes pour la sécurité publique manifestées par les conservateurs, Michel Picard, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, rappelle que M. Khadr est en liberté conditionnelle et qu'il n'est donc pas «libre comme l'air».

De plus, M. Picard a souligné que contrairement au gouvernement conservateur, les libéraux ont été à l'écoute des tribunaux. «...nous sommes en accord avec la décision de la Cour de l'Alberta et donc suivons la décision qui a été prise par la Cour», a précisé Michel Picard.

Omar Khadr, qui est né au Canada en 1986, a passé 10 ans dans la prison américaine de Guantanamo, à Cuba.

À l'adolescence, il a combattu aux côtés de son père avec des talibans. Il a été fait prisonnier lorsqu'il était âgé de 15 ans, à la suite d'un combat contre des soldats américains en Afghanistan.

En vertu d'une entente, il avait reconnu sa culpabilité en 2010 d'avoir tué un soldat américain en 2002.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos