Agence QMI

Le Canada assure ne pas aider les Kurdes à devenir indépendants

Le Canada assure ne pas aider les Kurdes à devenir indépendants

Des Syriens pro-kurdes manifestent devant les bureaux des Nations Unies à Genève.Photo Archives / AFP

BRUXELLES, Belgique - Le ministre canadien de la Défense, Harjit S. Sajjan, ne croit pas favoriser la volonté d'indépendance des Kurdes du nord de l'Irak en leur fournissant des armes pour combattre le groupe armé État islamique.

Le ministre Sajjan a insisté sur la coopération du Canada avec le gouvernement irakien qui approuve, selon lui, l'envoi d'armes par le Canada aux combattants kurdes et qui est «heureux de l'appui canadien dans le nord de l'Irak».

«Notre responsabilité est de travailler avec le gouvernement irakien» a assuré le ministre jeudi lors d'une téléconférence à la suite de sa participation aux réunions des ministres de la Défense de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN).

Même réponse prudente du ministre Harjit S. Sajjan au sujet de la province de Kirkouk, principalement contrôlée par les forces kurdes et riche en pétrole, qui pourrait devenir un point de friction entre le Kurdistan irakien et le gouvernement d'Irak. «Ce qui unit tout le monde, c'est de défaire l'État islamique», a-t-il mentionné.

Le dirigeant des Kurdes d'Irak, Massoud Barzani, a récemment appelé à la tenue d'un référendum sur un État kurde dans le nord de l'Irak.

Pas de date pour la nouvelle mission

Le ministre Sajjan n'a pas donné une date précise concernant le début de la nouvelle mission de formation des forces de sécurité en Irak, disant qu'il restait des détails à régler et expliquant s'en remettre au chef d'état-major canadien, le lieutenant-général Jonathan Vance, pour les questions opérationnelles.

Chose certaine, les soldats canadiens sur le terrain auront toujours le droit de se défendre s'ils sont attaqués, a dit le ministre. Et si les soldats canadiens font des prisonniers, ils seront remis aux autorités irakiennes, a dit le ministre.

Le gouvernement Trudeau a récemment annoncé sa nouvelle contribution dans la lutte contre le groupe armé État islamique. Ottawa a respecté sa promesse de rappeler les six avions de chasse CF-18, qui cesseront leurs bombardements d'ici le 22 février.

Le fédéral a aussi annoncé qu'il triplerait le nombre des conseillers militaires - dont les effectifs s'élèvent actuellement à 69 - qui donnent de la formation aux combattants kurdes dans le nord de l'Irak.

Par ailleurs, l'OTAN a annoncé jeudi le déploiement d'une mission navale en mer Égée pour lutter contre les réseaux criminels qui font passer des migrants en Europe. La frégate de patrouille canadienne «NCMS Fredericton» fera partie de la mission.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos