Agence QMI

La Loche: Justin Trudeau parle de «jours sombres»

La Loche: Justin Trudeau parle de «jours sombres»

Justin Trudeau s'est recueilli à La Loche, le 29 janvier 2016. Photo Matthew Smith / Reuters

Dernière mise à jour: 29-01-2016 | 17h55

LA LOCHE, Saskatchewan - Une semaine après la tragédie survenue dans la communauté autochtone de La Loche en Saskatchewan qui a fait quatre morts et sept blessés, le premier ministre Justin Trudeau a assuré à la population que ces événements «ne seront jamais oubliés», parlant même de «jours sombres».

M. Trudeau était de passage vendredi pour rencontrer les dirigeants locaux et remercier les premiers intervenants. Il s'est ensuite brièvement adressé à la population pour offrir son soutien, insistant sur l'importance de «rester fidèle à nos valeurs» malgré ce drame.

«Je ne peux qu'offrir un réconfort minimal durant ces jours sombres. Tout le pays vous soutient et se tient avec vous», a dit le premier ministre.

Un jeune homme de 17 ans a été formellement accusé lundi de meurtre, tentative de meurtre et possession illégale d'arme à feu, devant la Cour de la Saskatchewan, à Meadow Lake.

Deux éducateurs ont été tués à l'école de La Loche, de même que deux frères âgés de 13 et 17 ans dans une résidence privée.

«Aujourd'hui, nous sommes en deuil. Dans les semaines, dans les mois, dans les années à venir, nous commencerons ensemble notre guérison», a poursuivi le premier ministre, parlant de l'importance de travailler ensemble «pour faire face au problème profond auquel notre pays fait face».

Devant les journalistes, il a qualifié sa visite «d'extrêmement touchante, disant avoir «rencontré une communauté résiliente».

M. Trudeau n'a fait aucune annonce, mais a dit avoir pris bonne note de ce qu'il avait entendu à La Loche. Il s'est même dit d'accord avec plusieurs commentaires recueillis sur place.

«J'étais ici pour écouter», a précisé M. Trudeau, tout en soulignant que le gouvernement tiendrait compte des besoins des communautés autochtones dans le prochain budget.

«Ça va prendre une approche à long terme et nous allons être là pour les aider à passer au travers», a fait savoir le premier ministre en point de presse.

Il a d'ailleurs rappelé l'importance d'investir dans les communautés autochtones et «de rebâtir de nouveaux partenariats et de nouvelles alliances».

«Ces événements tragiques ne font que renforcer notre désir et notre sérieux de faire ça», a souligné M. Trudeau.

Il a enfin parlé de l'importance de changer la relation entre la Couronne et les autochtones au pays, tout en déplorant le manque d'investissements gouvernementaux dans les communautés autochtones éloignées du pays.

Les enseignants restent par solidarité

Les enseignants de l'école communautaire de La Loche ont affiché de leur côté une lettre sur Facebook, jeudi soir, pour assurer aux élèves que malgré certaines rumeurs, ces derniers avaient décidé de rester, de se serrer les coudes et de passer au travers de ce drame comme une famille.

«Nous sommes toujours là [...] Notre rêve est de voir vos rêves se réaliser [...] Les événements de vendredi ont été douloureux et effrayants et ils ne seront pas oubliés [...]

«Nous sommes à La Loche parce que, franchement, à quel autre endroit pourrions-nous être?» ont écrit les enseignants.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos