Agence QMI

Énergie Est: Laval réplique à la Saskatchewan

Énergie Est: Laval réplique à la Saskatchewan

Le maire de Laval, Marc Demers. Photo Archives / Agence QMI

LAVAL - Le maire de Laval Marc Demers a vertement critiqué les propos du premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall qui s'insurgeait contre la décision de la Communauté métropolitaine de Montréal de rejeter le projet d'oléoduc Énergie Est, selon un communiqué diffusé dimanche.

À l'instar de son homologue montréalais Denis Coderre qui avait réagi vendredi, Marc Demers a cru «nécessaire de dénoncer les propos du premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall». Ce dernier avait suscité de hauts cris après avoir laissé entendre que les maires de la CMM devraient accepter le projet d'oléoduc de TransCanada en reconnaissance de la péréquation versée au Québec.

Le maire de Laval est plutôt d'avis que «ce dont il est question ici c'est la protection de l'environnement, de la santé des personnes et de la qualité de vie des citoyens», peut-on lire dans le communiqué de la Ville de Laval. Il a aussi livré une critique virulente de l'exploitation des sables bitumineux qu'«il serait absurde d'encourager», affirmant que «l'industrie pétrolière canadienne reçoit plus de 2 milliards $ de subvention [sic] chaque année».

Cette réaction survient trois jours après l'annonce de la décision de la CMM de rejeter le projet d'oléoduc Énergie Est et des commentaires du premier ministre de la Saskatchewan. «J'imagine que les maires de la région de Montréal vont poliment rembourser les 10 milliards $ en péréquation de l'Ouest», avait écrit M. Wall sur son compte Twitter.

«M. Wall s'est égaré dans ses propos et nous sommes en droit de nous attendre à ce qu'il les retire», a affirmé le maire de Laval.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos