Régys Caron
Agence QMI

Le Canada plaide pour les droits des Autochtones à Paris

Le Canada plaide pour les droits des Autochtones à Paris

La ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna.Photo Régys Caron / Agence QMI

Régys Caron

PARIS - Le Canada réclame que les droits des Autochtones soient reconnus et inscrits explicitement dans l'accord qui est actuellement en négociation à la Conférence de Paris sur le climat (COP21).

La ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna, est intervenue dans la nuit de mercredi à jeudi alors que les négociateurs étaient réunis en plénière.

«La délégation canadienne tient à ce que les droits humains et les droits des peuples autochtones soient reconnus», a dit la ministre.

Les droits des peuples autochtones font partie des sujets marqués d'un crochet dans les textes étudiés, ce qui signifie qu'ils figurent parmi les sujets de désaccord, ce qui ne manque pas d'inquiéter la délégation canadienne, à un peu plus de 24 heures de la fin de la COP21.

«Nous sommes inquiets de constater que la référence à ces droits, dans le préambule de l'accord, est marquée d'un crochet. Nous estimons que la référence à ces droits doit se retrouver dans le préambule de l'accord et dans le corps du texte, sans crochet», a insisté Catherine McKenna.

La négociation à la COP21 achoppe particulièrement sur l'aide financière promise par les pays développés pour aider les pays pauvres à se relever des dommages causés par les changements climatiques.

«Je veux confirmer que le Canada maintiendra son appui aux pays vulnérables et que nous reconnaissons la situation particulière dans laquelle ils se trouvent, particulièrement les petites îles dans le Pacifique», a dit Mme McKenna.

Les négociations se poursuivaient jeudi et un compte rendu était attendu en cours de journée.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos