Le Canada retire son personnel de Libye

Agence QMI

Dernière mise à jour: 29-07-2014 | 06h40

OTTAWA - Le gouvernement canadien a annoncé mardi matin qu'il retire tout son personnel en poste à son bureau de Tripoli, en Libye, en raison de l'environnement dangereux qui y règne.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird et la ministre d'État aux Affaires étrangères et consulaires Lynne Yelich ont indiqué qu'«en raison de difficultés opérationnelles, notamment le caractère imprévisible de l'environnement de sécurité à Tripoli», le personnel serait évacué.

Plusieurs factions se battent en Libye pour le contrôle de territoires, notamment près de l'aéroport de Tripoli. De plus, une roquette est tombée dimanche soir sur un énorme réservoir d'hydrocarbure situé à proximité de Tripoli, causant un important incendie.

Les pompiers libyens ne sont pas capables de maîtriser l'incendie causé par l'explosion. Ce réservoir est situé près de l'aéroport, où des combats font toujours rage, rendant difficile l'intervention des sapeurs.

Des réservoirs de gaz naturels se trouvent aussi sur le site. Advenant leur explosion, les autorités libyennes disent craindre une «catastrophe» dans la capitale.

«Cette décision n'est attribuable qu'à des préoccupations concernant la sécurité de notre personnel et n'a aucun lien avec nos relations diplomatiques continues et de longue date avec la Libye», ont indiqué les ministres dans un communiqué.

Le chargé d'affaires du Canada et les diplomates canadiens à Tripoli travailleront depuis l'ambassade du Canada en Tunisie.

Le ministère des Affaires étrangères déconseille tout voyage en Libye depuis le 1er juin 2014.

Aussi sur Canoe.ca


Vidéos

Photos