Harper visite un camp de réfugiés syriens en Jordanie

David Akin

Dernière mise à jour: 24-01-2014 | 14h45

AL MAFRAQ, Jordanie – Le premier ministre Stephen Harper a complété son premier voyage au Proche-Orient, vendredi, en goûtant aux merveilles de l’Antiquité et aux épreuves de l’ère moderne.

M. Harper et sa femme, Laureen, ont visité les ruines de Pétra - une des sept nouvelles merveilles du monde - dans le sud de la Jordanie, vendredi après-midi.

M. Harper avait cependant amorcé sa journée avec une vue directe sur la crise humanitaire syrienne en visitant le camp de réfugiés Zaarari, en Jordanie, situé à 16 km de la frontière avec la Syrie. Environ 100 000 personnes y sont établies, dont la moitié sont des enfants. M. Harper a rappelé que la crise syrienne a entraîné le déplacement de millions de personnes.

«On peut facilement oublier que ce sont toutes des vies qui sont affectées. Nous sommes touchés par ça», a-t-il signalé.

M. Harper a d’ailleurs annoncé que le Canada verserait une aide financière additionnelle de 150 millions $ cette année pour soutenir l’aide humanitaire et la lutte contre les armes chimiques dans cette région.

«Malheureusement, il semble que la situation ira en se détériorant ou va se continuer. Notre engagement doit ainsi être à long terme», a précisé M. Harper.

Le tiers de cette somme ira à des programmes pour protéger les enfants réfugiés et leur donner des occasions d’apprentissage.

«C’est très important de ne pas perdre une génération complète malgré cette tragédie humanitaire. Il faut continuer d’aider ces jeunes dans l’espoir de jours meilleurs», a déclaré M. Harper.

Une somme de 100 millions $ servira à combler les besoins de base des réfugiés syriens dans la région.

M. Harper a aussi annoncé que 15 millions $ permettront de détruire des armes chimiques.

Le Canada a apporté une contribution de plus de 630 millions $ en aide humanitaire, à des fonds de développement et à la sécurité depuis le début de la crise en Syrie, en 2011.

Stephen Harper n’a pas été en mesure de discuter avec des réfugiés, la GRC craignant que les risques soient trop élevés.

M. Harper sera de retour à Ottawa samedi soir. Le premier ministre s’est arrêté à Jérusalem, Tel-Aviv, Bethléem, Ramallah et la Jordanie dans le cadre de son voyage.


Vidéos

Photos