Jacques Demers a failli démissionner

Controverse au Sénat - Jacques Demers a failli démissionner

Jacques DemersPhoto Agence QMI / Archives


Huguette Young

OTTAWA – Révolté par la controverse entourant les dépenses injustifiées de quelques sénateurs, Jacques Demers a sérieusement songé à quitter le Sénat, avant de se raviser.

«Ca fait une semaine que je pense à ça, a-t-il lancé, en colère, avant le début d’une réunion spéciale du caucus conservateur mardi à Ottawa. Je ne suis pas seul, a révélé M. Demers. Pour moi, c’est un méchant coup de poing sur la gueule. Je n’accepte pas ça. Peut-être le fait d’avoir été élevé dans la pauvreté, avoir vu c’est quoi ne pas avoir d’argent, quoi que ce soit. On est tous bien payés, on a un travail exemplaire. Il n’y a pas beaucoup de monde qui travaille 100 jours par année, des gens qui viennent au Sénat et qui reçoivent ce montant d’argent», de poursuivre le sénateur.

M. Demers a indiqué aux journalistes qu’il était «en période de réflexion» parce qu’il avait été ébranlé par toute cette affaire qui éclabousse l’institution du Sénat. Il a eu une rencontre avec deux sénateurs mardi, qu’il n’a pas voulu nommer, pour parler de son avenir. Le message lancé par le premier ministre Stephen Harper devant le caucus mardi matin, lequel invitait ceux qui voulaient s’enrichir à partir, l’a toutefois convaincu de rester.

Toujours en colère, l’ex-entraîneur du Canadien est néanmoins sorti de ses gonds sur les ondes de TVA Nouvelles.

«Les gens qui ont de la difficulté à survivre, c’est à eux, cet argent-là, a clamé M. Demers. Alors il n’y a aucune excuse, aucune excuse pour aller chercher de l’argent qui ne nous appartient pas, a vociféré le sénateur québécois. Qu’on dise que je n’ai pas compris ce qui était dans le contrat, c’est de la foutaise. On a des adjoints, on lit le contrat avant d’arriver comme sénateur, on sait dans quoi on s’embarque.»

Si un sénateur a réclamé frauduleusement des allocations de dépenses, la solution est simple selon lui. «Si on a triché, on a à payer le prix: dehors, va-t-en travailler ailleurs».


Vidéos

Photos