Le NPD demande une enquête officielle sur les dépenses douteuses

MONTRÉAL – Le NPD demande une enquête officielle sur les importantes dépenses de Martin Dumont lorsque celui-ci était chef de cabinet de la ministre des Affaires intergouvernementales, Josée Verner, en 2009.

Le porte-parole adjoint en matière d'éthique, d'accès à l'information et de protection de la vie privée, Alexandre Boulerice, a demandé au gouvernement de s'expliquer.

Le témoin-vedette de la commission Charbonneau, dont les déclarations avaient entraîné la chute de l’ex-maire de Montréal, Gérald Tremblay, aurait présenté des notes de frais plus élevés que certains ministres conservateurs à l'époque où il était un employé du gouvernement Harper.

TVA Nouvelles avait en effet révélé dimanche que M. Dumont a facturé, entre janvier et octobre 2009, 46 423 $ au gouvernement fédéral en frais de voyage. Pour la même période, sa patronne, Josée Verner, réclamait 22 962 $, soit deux fois moins que son chef de cabinet.

«Ce sont des montants qui, de mon point de vue, sont très importants et j'aimerais que l'on se questionne à savoir s'il a été remboursé en respectant les normes du Conseil du trésor, a commenté le ministre d'État à la Petite Entreprise et au Tourisme, Maxime Bernier. C'est important, c'est l'argent des contribuables.»

Toujours d'après les notes de frais officielles, Martin Dumont a entre autres acheté à plusieurs reprises des billets d'avion pour parcourir les 200 km qui séparent Montréal et Ottawa, un trajet que ses prédécesseurs faisaient généralement en voiture.

Martin Dumont a travaillé pour trois ministres fédéraux entre 2007 et 2010, à savoir Jim Prentice, Josée Verner et Diane Ablonczy.


Vidéos

Photos