Le Commissariat à la protection de la vie privée enquêtera

Clé USB perdue - Le Commissariat à la protection de la vie privée enquêtera

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a annoncé lundi qu’il enquêtera sur la perte d’informations personnelles de 5000 Canadiens.Photo Fotolia


Randy Richmond et Scott Taylor

LONDON - Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a annoncé lundi qu'il enquêtera sur la perte d'informations personnelles de 5000 Canadiens par un employé du gouvernement fédéral.

«Vous pouvez vous attendre à ce qu'on entame une enquête», a dit Anne-Marie Hayden, porte-parole de la Commissaire Jennifer Stoddart, lundi.

Plus de 100 personnes ont appelé le Commissariat depuis qu'un employé de Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) a perdu une clef USB contenant des informations privées relatives à l'emploi et au dossier médical de 5000 citoyens, ainsi que des numéros d'assurance sociale. La perte de ces données a été rapportée le 16 novembre.

Les personnes touchées par cette brèche de sécurité n'ont toutefois été avisées par lettre que le 19 décembre. Le Commissariat a été informé le 21 décembre.

Le Commissariat à la protection de la vie privée et RHDCC travaillent de pair pour tenter d'expliquer les circonstances de l'incident et trouver des solutions pour remédier à la situation rapidement, a expliqué Mme Hayden.

L'enquête déterminera si RHDCC a su respecter les critères de sécurité dictés par la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La porte-parole du Commissariat ne savait pas si le délai entre la perte de la clef USB et l'envoi de l'avis aux citoyens concernés ferait aussi l'objet de l'enquête. Selon Mme Hayden, le Conseil du Trésor demande aux ministères d'informer le Commissariat de toute brèche de sécurité dans un «temps opportun».


Vidéos

Photos