Achat des F-35: le projet a encore du plomb dans l'aile

OTTAWA - Le coûteux projet d'achat des F-35 semble avoir du plomb dans l'aile. TVA Nouvelles a appris qu'Ottawa entend finalement lancer un appel d'offres pour remplacer les vieux CF-18.

Lors de la dernière campagne électorale, les conservateurs étaient pourtant catégoriques, lorsqu'ils soutenaient que le F-35 était le seul avion pouvant correspondre aux besoins de l'armée canadienne.

Le gouvernement Harper souhaitait se procurer 65 appareils, et ce, sans appel d'offres.
Mais la controverse a rapidement surgi dans ce dossier, à cause de l'explosion des coûts.

Les conservateurs parlaient initialement d'une facture d'environ 15 milliards $; le vérificateur général Michael Ferguson évaluait plutôt la somme à 25 milliards $, accusant du même coup Ottawa de faire des cachotteries sur le coût réel de ces avions.

Selon un nouveau rapport qui pourrait être déposé dès la semaine prochaine à la Chambre des communes, la facture aurait une fois de plus augmenté de plusieurs milliards de dollars additionnels.

La détermination des conservateurs à acheter les avions furtifs F-35 avait commencé à décliner au début 2012. Il semble maintenant qu'ils se résoudront à aller en appel d'offres. Toutefois, questionné à ce sujet, le bureau du premier ministre a formellement démenti avoir écarté le F-35. On dit plutôt que l'appareil sera pris en considération dans le processus d'appel d'offres à venir.


Vidéos

Photos