Le NPD regrette la formule «portes ouvertes»

Nouveau pont Champlain - Le NPD regrette la formule «portes ouvertes»

Robert Aubin, a admis avoir des «sentiments partagés» quant à la formule adoptée par le gouvernement fédéral.Photo Archives / Agence QMI


Alexandre Lampron

BROSSARD - Le Nouveau Parti démocratique a déploré lundi la formule «portes ouvertes» mise en œuvre par Transports Canada pour transmettre aux citoyens les informations relatives à la construction du nouveau pont sur le fleuve Saint-Laurent.

De passage à Brossard lors de la première séance de consultation publique, dimanche, le porte-parole adjoint du NPD en matière de Transport et député de Trois-Rivières, Robert Aubin, a admis avoir des «sentiments partagés» quant à la formule adoptée par le gouvernement fédéral.

Il a indiqué qu'il aurait préféré que les citoyens présents aient droit à une présentation globale afin d'assurer une diffusion uniforme de l'information transmise.

«C'est sûr que c'est un plaisir de voir qu'une consultation publique est organisée sur les effets environnementaux d'un projet de l'ampleur de celui du nouveau pont sur le Saint-Laurent, mais, en même temps, je dirais que c'est également une grande tristesse de constater la forme que cela prend», a déclaré M. Aubin, lundi.

Transports Canada a privilégié la mise en place d'une douzaine de kiosques différents afin de favoriser l'échange avec les citoyens sur une base individuelle et assurer un meilleur dialogue.

Critique surprenante

«Il est très surprenant de voir le NPD critiquer cette formule, une autre preuve qu'ils sont déconnectés des citoyens, précise Geneviève Sicard, l'attachée de presse du ministre fédéral des Transports, Denis Lebel. Les commentaires reçus du public ont été très positifs et les gens sont satisfaits du format ‘portes ouvertes'. Le but était d'offrir des consultations accessibles aux gens, ce qui a été accompli grâce à une formule de dialogue direct avec les experts.»

«Ce n'est pas à l'évidence un forum où nous aurions pu avoir des présentations et entendre tous le même discours en même temps, a répliqué Robert Aubin. Cela aurait certainement permis à tous les citoyens de parfaire leur position et de confronter les idées des uns et des autres.»

Pour sa part, le député néo-démocrate de la circonscription de Brossard-La Prairie, Hoang Mai, qui a fait de la construction du nouveau pont sur le Saint-Laurent un cheval de bataille depuis son élection, le 2 mai 2011, a estimé qu'il suivra de très près l'évolution de ce dossier «afin d'éviter un fiasco comme celui des chasseurs F-35».

«Nous voulons nous assurer que les citoyens soient également consultés sur les autres enjeux qui sont liés au nouveau pont, tels que la place réservée au transport collectif, le financement du pont ainsi que la question du péage», a précisé M. Mai.

Dans la foulée des allégations qui ont fusé de toutes parts devant la commission Charbonneau au cours des dernières semaines, M. Mai demande au gouvernement fédéral de porter une attention particulière au processus d'appel d'offres afin qu'il soit «ouvert, transparent et équitable».


Vidéos

Photos