Saganash dans la course?

Réunion du caucus du NPD - Saganash dans la course?

Le député néo-démocrate d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Romeo Saganash.© Agence QMI / Archives


Dominique La Haye

Dernière mise à jour: 14-09-2011 | 16h29

QUÉBEC – Le député québécois du NPD, Roméo Saganash, pourrait se lancer dans la course à la chefferie du parti prochainement.

L’élu néo-démocrate d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou a dit qu’il mettrait fin au suspense vendredi, dans son comté, à Val-d'Or.

M. Saganash a fait cette déclaration sur le vif, mercredi matin, lors de son entrée à la réunion du caucus du NPD qui se déroule à Québec jusqu’à jeudi.

Il a précisé que sa décision était déjà prise, qu’elle n’avait pas été difficile à prendre, mais qu’il se devait de l’annoncer à ses électeurs d’abord. Jusqu’à présent, seul le président du NPD, Brian Topp, a confirmé son intention de succéder à Jack Layton.

Le député d’Outremont et chef adjoint du NPD, Thomas Mulcair, a dit pour sa part qu’il était en train de faire l’état des lieux de ses appuis, tandis que le député de Rosemont-La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, a mis fin aux rumeurs en annonçant qu’il ne sera pas candidat.

D’autres élus néo-démocrates disent toujours être en période de réflexion, dont les députés Peggy Nash, Paul Dewar, Peter Julian, Pat Martin, Nathan Cullen et Robert Chisholm.

Confusion?

La chef intérimaire du NPD, Nycole Turmel, a avisé les députés présents au caucus des règles qui encadreront la course à la direction. Les candidats qui souhaitent tenter leur chance pour le poste de chef du parti devront par exemple quitter leur fonction de porte-parole parlementaire, de président ou de vice-président de comités parlementaires, à l’exception des chefs adjoints du parti, Thomas Mulcair et Libby Davies.

Certains députés, dont Françoise Boivin — qui appuie la candidature de M. Topp — ont, à ce propos, reproché une certaine confusion entourant cette règle, regrettant qu’elle ne s’applique pas à tout le monde.

Économie et emplois

À moins d’une semaine de la rentrée parlementaire, la chef intérimaire avait un message clair pour les députés, celui de s’atteler à la tâche pour laquelle ils ont été élus: «retourner au parlement et tenir tête aux conservateurs de Stephen Harper».

Les priorités du NPD seront l’économie et la création d’emplois, a prévenu Mme Turmel, évoquant la menace d’une récession. Elle compte demander entre autres au gouvernement de renoncer aux baisses d’impôts offertes aux grandes entreprises en 2012, ce qui permettrait de récupérer 3 milliards $, selon elle.

Nycole Turmel s’est par ailleurs vue remettre par la femme de Jack Layton, Olivia Chow, les «plumes sacrées» que gardait le défunt chef du NPD pour le guider dans ses décisions.


Vidéos

Photos