Huguette Young
Agence QMI

Les Canadiens ont accompagné Jack Layton jusqu'à la toute fin

Toronto - Les Canadiens ont accompagné Jack Layton jusqu'à la toute fin

M. Layton a quitté pour une dernière fois l'enceinte du parlement canadien, à Ottawa.© André Forget / Agence QMI


Huguette Young

Dernière mise à jour: 25-08-2011 | 23h20

OTTAWA – Les Canadiens ont accompagné Jack Layton dans son parcours jusqu’à la toute fin.

Après les 13 000 personnes qui ont tenu à lui rendre hommage mercredi et jeudi matin, des centaines de personnes se sont massées sur la Colline du Parlement jeudi après-midi pour saluer le départ de Jack Layton.

Sous l’oeil de son épouse, Olivia Chow, députée fédérale de Toronto, des enfants de M. Layton et de son caucus attristé, M. Layton a eu droit à une cérémonie solennelle empreinte de dignité et d’espoir.

À la suite de 15 coups d’artillerie, le carillon de la Tour de la Paix a entonné le Ô Canada, la chanson Imagine de John Lennon pour symboliser l’espoir et Dominion March, une chanson de Phillip Layton, le grand-père de M. Layton, axée également sur le thème de l’espoir. Des applaudissements spontanés de la foule ont éclaté à plusieurs reprises.

Le décès lundi du chef néo-démocrate et chef de l’opposition officielle des suites d’un cancer, a semé une onde de choc au pays. Il y avait tellement de gens qui tenaient à lui faire leurs adieux mercredi, 10 000 personnes en fait, qu’il aura fallu prolonger les heures de visites dans le foyer de la Chambre des communes de deux heures, soit jusqu’à 22 h, ont confirmé les responsables du protocole.

En quittant la colline parlementaire, le cortège funéraire a fait un détour pour se rendre à Gatineau selon les vœux de la famille. Il s’est arrêté brièvement au Musée canadien des civilisations avant de circuler lentement devant l’hôtel de ville de Gatineau. Nombreux, les gens saluaient le cortège partout sur son passage.

«Il adorait le Québec, a souligné le député néo-démocrate acadien Yvon Godin. Ce n’est pas pour rien qu’il est allé faire sa dernière tournée au Québec.»

Dans les files à Ottawa, les témoignages de respect et d’admiration abondaient.

«Jack Layton semble être le type de personne que j’aimerais avoir aux États-Unis, a relaté un Américain du New Jersey, Matthew Keefe. Le débat y est tellement polarisé, tout est tellement personnel», a-t-il expliqué en parlant du récent bras de fer entre républicains et démocrates au sujet du relèvement du plafond de la dette américaine.

Selon David Lau d’Ottawa, M. Layton a tenté de faire du Canada «une société juste» et «de donner une voix aux démunis».

Le cercueil est arrivé à Toronto jeudi soir. Les citoyens pourront se recueillir sur la dépouille de M. Layton à l’hôtel de ville de Toronto de 9h à 20h vendredi et de 9h à 11h samedi.

Des funérailles d’État auront lieu samedi après-midi. Le premier ministre Stephen Harper a modifié son trajet dans l’Arctique pour y assister.

Les membres du public qui désirent y assister devront se procurer un bracelet en faisant la file à l’extérieur du Roy Thomson Hall. Dès 8 h samedi, des bracelets seront remis aux 600 premières personnes.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos