Actualités

Élections

Punch de Dumont à Dieu merci!

Michel Hébert
Journal de Québec
21/11/2008 08h24
Élections - Punch de Dumont à Dieu merci!

Mario Dumont
© Jacques Boissinot/LA PRESSE CANADIENNE

Mario Dumont a échappé une phrase potentiellement controversée au cours de l'émission Dieu merci !, qui sera diffusée à TVA dimanche.

Interprétant un pugiliste du nom de Stéphane Cadorette, M. Dumont affirme que «la boxe, c'est comme l'amour. Frappe et tu recevras.»

Questionné sur cette séquence improvisée, le chef de l'ADQ a paru très mal à l'aise.

«Les lignes dans Dieu merci ! sont moins longuement préparées qu'en politique», a-t-il expliqué lors de son passage à Pierreville, au centre du Québec.

M. Dumont n'a pas voulu dire à quoi il pensait, ni pourquoi il avait fait un lien aussi «étrange» entre l'amour et la boxe. Sauf celui-ci: «C'est un échange», a-t-il suggéré, pressé de passer à un autre sujet.

Par loisirs

Le chef de l'ADQ a expliqué par ailleurs que cette initiative relevait du domaine des loisirs, et non pas de son travail d'homme politique. Il a répété avoir accepté l'invitation de TVA à la demande pressante de ses enfants.

M. Dumont a précisé qu'il ne fallait pas toujours se prendre au sérieux et que même un homme politique pouvait parfois faire preuve d'humour.

«Il faut être sérieux avec les problèmes vécus par le monde. Peut-être qu'il y en a d'autres qui se prennent au sérieux mais qui ne prennent pas assez au sérieux les problèmes des gens», a-t-il dit.

Souvenir de Brokeback

Le chef de l'ADQ ne voit donc rien de mal dans ses initiatives télévisuelles ou autres. Porter une perruque blonde dans une émission comme Dieu merci ! n'a rien de comparable, selon lui, avec la parodie de Brokeback Mountain qui avait fait tant de tort à André Boisclair.

Plus d'une fois depuis le début de la campagne, Mario Dumont s'est prêté au jeu des questions insignifiantes de certains animateurs de radio. Hier, à Drummondville, il a dit sur les ondes de Boom FM ne rien porter pour dormir. Et que, dans le temps des Fêtes, il aime autant «recevoir qu'être reçu».


 
Actualités
[an error occurred while processing this directive]