Actualités

Élections - Québec

Les slogans analysés

Mathieu Bélanger
Le Journal de Montréal
Journal de Montréal
07/11/2008 06h18

À l'origine, le mot «slogan» signifiait le cri de guerre que poussait une armée en se lançant à l'assaut de l'ennemi. Le Québec étant de nouveau transformé en champ de bataille électorale, les cris de guerre des partis politiques seront omniprésents dans le paysage pour les 33 prochains jours. Certains rivalisent d'audace, d'autres tentent de piquer la curiosité. Le Journal a demandé au spécialiste de l'image, du marketing et de la publicité Luc Dupont, professeur en communication à l'Université d'Ottawa, de passer au crible les slogans des trois principaux partis politiques du Québec.

PQ: «Québec gagnant avec Pauline»

Bof

«Pas très original. Les partis ont tous utilisé le mot Québec dans leur campagne provinciale lors des élections fédérales.»

Économique

«L'utilisation du .org sur chacune des pancartes électorales du PQ sera un élément très important de la stratégie médiatique du parti. Son slogan devient son site Internet. C'est habile pour un parti qui n'a pas beaucoup d'argent à dépenser en publicités.»

Pauline pour l'image

«Pauline, c'est autre chose que Mme Marois. Elle sait qu'elle a un problème d'image. En utilisant son prénom, elle veut se présenter comme quelqu'un de sympathique. Ça sert à la descendre de son piédestal. Ça lui donne un côté plus humain. On a moins tendance à penser à son château.»

PLQ: «L'économie d'abord, Oui»

Audacieux

«Plus audacieux qu'original. L'utilisation du OUI, jusqu'ici propriété du Parti québécois, est un clin d'oeil efficace. Au Québec, quand on pense à OUI et à NON, on pense tout de suite au référendum, à la souveraineté. Cela permet au parti d'utiliser ce petit mot positif et plus chargé d'émotion que le NON auquel il est associé.»

Un thème

«Le slogan est clair. Il n'y aura qu'un seul thème, l'économie. Le parti veut ainsi se positionner rapidement comme étant le plus apte à traverser les turbulences économiques actuelles. L'avantage de marteler un seul thème permet de s'imposer comme son porte-parole dans l'esprit des gens.»

Attention !

«Il y a un danger à n'utiliser qu'un seul thème. Le parti devra se protéger contre les attaques concernant l'économie. Pauline Marois a rapidement compris en accusant le PLQ de vouloir cacher quelque chose sur le plan économique. C'est habile et c'est là que repose le danger pour le parti libéral.»

ADQ: «Donnez-vous le pouvoir»

Dangereux

«Les premiers sondages seront très importants pour la crédibilité de ce slogan. Soit ils vont lui donner vie, soit ils vont sérieusement l'abîmer.»

Le tout pour le tout

«L'ADQ tente de nous vendre la totale. Le parti veut se présenter comme ayant encore techniquement la possibilité de prendre le pouvoir. Je ne sais pas si c'est ce que croit la population. En tout cas, les sondages disent le contraire.»

Efficace

«Pour un slogan, le temps de verbe le plus efficace est l'impératif. C'est un slogan de positionnement qui permet de s'attaquer aux deux autres partis en même temps.»


 
Actualités
[an error occurred while processing this directive]