Actualités

Élections fédérales

Lutte serrée en Abitibi


Agence QMI
20/04/2011 13h20
Élections fédérales - Lutte serrée en Abitibi

Le conservateur Jean-Maurice Matte talonne Yvon Lévesque avec 24 %.
©Agence QMI/ Archives/ L'ÉCHO ABITIBIEN/ PHILIPPE DOHERTY

MONTRÉAL - La campagne électorale fédérale dans la circonscription d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou a pris l’allure d’une véritable course à quatre.

Selon un sondage Radio-Nord/Léger Marketing, le député bloquiste Yvon Lévesque conserve toujours la première position avec 30 % des intentions de vote, mais il est talonné par le conservateur Jean-Maurice Matte (24 %), le néo-démocrate Romeo Saganash (22 %) et le libéral Léandre Gervais (20 %).

Il s'agit d'un recul de 9 % pour Yvon Lévesque, qui avait récolté 39 % des suffrages lors de sa réélection en 2008. Même s'ils sont en deuxième position, les conservateurs voient eux aussi les électeurs leur filer entre les doigts. En 2008, le candidat conservateur Jean-Maurice Matte avait mordu la poussière avec 30 %, terminant avec un peu plus de 2500 voix de différence sur son adversaire bloquiste.

M. Matte, qui est également maire de la ville de Senneterre, est de nouveau sur les rangs.

C'est le NPD qui fait le plus gros bond depuis 2008, en triplant son score. Il faut dire que la formation de Jack Layton mise sur le leader cri Roméo Saganash, dans une circonscription qui comprend des milliers d'électeurs autochtones.

L'annonce de la candidature de M. Saganash avait d'ailleurs provoqué une déclaration controversée de la part d'Yvon Lévesque. Celui-ci avait affirmé que «certains électeurs ne choisiront plus le NPD maintenant qu'il présente un candidat autochtone». Bien que le député se soit excusé et que son chef Gilles Duceppe l'ait rabroué, Jack Layton continue d'exiger que le Bloc québécois lui montre la porte.

Michael Ignatieff envoie quant à lui dans l'arène Léandre Gervais, un ingénieur de formation. Les libéraux espèrent reprendre ce siège qu'ils ont occupé de 1997 à 2004.

La circonscription est donc chaudement disputée par les quatre partis: depuis le début de la campagne, Gilles Duceppe, Stephen Harper et Jack Layton ont tous fait campagne à Val-d'Or, principale ville d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

Ce sondage Radio-Nord-Léger Marketing a été réalisé auprès de 400 personnes du 14 au 17 avril. La marge d'erreur est de 4,9 %, 19 fois sur 20.

 
Actualités
Succession au PLC Marc Garneau intéressé Agence QMI
Politique fédérale Layton promet de l'action à Ottawa Agence QMI