Actualités

En campagne

Dion ne passe pas

Michel Hébert, Karine Gagnon et Jean LaRoche
Journal de Québec
19/09/2008 10h36

Lorsqu'on lui soumet que son chef ne passe pas bien dans la population, Pierre Béland, candidat libéral dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques et ami d'enfance de Stéphane Dion, l'admet candidement. «C'est vrai qu'il ne passe pas bien, mais je dis aux gens : faites-moi confiance, c'est pour moi que vous votez, pas pour lui, et vous me connaissez», dit ce scientifique réputé qui s'est porté candidat il y a un an et demi et que M. Dion a qualifié de ministrable. Il avait décidé, en juin, de se retirer pour retourner au boulot, après avoir cru à deux reprises que des élections seraient déclenchées, en vain.

Le roi dans son royaume

Le ministre Jean-Pierre Blackburn aime bien parler du royaume du Lac-Saint-Jean à son chef, Stephen Harper. «Ça ne me dérange pas, affirme ce dernier. Tant qu'il ne se proclame pas roi.»

Sur son scooter

Avez-vous vu le jeune David Grégoire à Infoman, hier Candidat libéral dans la circonscription de Montcalm, il a trouvé une façon plutôt originale de se faire connaître. Enfourchant sa mobylette, il se promène dans sa circonscription, une de ses pancartes au vent flottant à l'arrière. Eh bien, le jeune homme a étudié à Québec, au cours des dernières années. En 2005, il avait même participé à la campagne électorale de Raymond Bernier, dans Montmorency, en créant le site internet www.Imwithray.com. Imaginez s'il avait demandé au grassouillet député de faire du scooter...

Bon anniversaire!

Deux anniversaires ont été soulignés, cette semaine. D'abord, hier, le NPD a souhaité un bon 29e anniversaire à l'avion de campagne de Stéphane Dion, rebaptisé Profess-Air par les journalistes qui y prennent place. L'avion d'Air Inuit a d'ailleurs été forcé d'atterir d'urgence, cette semaine. Britney Spears, Sidney Crosby et les disques compacts n'existaient pas au moment de sa construction, rappelle le NPD.

Par ailleurs, le candidat Vert dans Louis-Saint-Laurent, Jean Cloutier, a aussi soufflé des bougies, cette semaine. Le Bloc québécois, dont il est l'un des fondateurs dans cette circonscription, lui a envoyé ses meilleurs voeux. «Merci pour vos voeux d'anniversaire ??? Je souhaite bonne chance à France Gagné et dites à Gilles Duceppe que je le remercie de ne pas avoir tenu sa promesse de m'offrir d'être le candidat successeur de Bernard Cleary lorsque J'AI LAISSÉ MA PLACE À L'INVESTITURE POUR FAIRE ÉLIRE LE PREMIER AUTOCHTONE SOUVERAINISTE À LA CHAMBRE DES COMMUNES», leur a-t-il répondu. Et en majuscules, à part ça! Pas content, le monsieur...

Porte-parole aux excuses

Le Bloc québécois suggère au Parti conservateur d'engager un porte-parole aux excuses officielles. Ainsi, Lawrence Cannon, Gery Ritz, Ryan Sparrow et Stephen Harper auraient plus de temps à consacrer à la campagne électorale. Le ministre Jason Kenney, qui a soutenu que le Bloc était intolérant, aurait refusé ce poste, rigole le Bloc. Il faut dire que le parti de Gilles Duceppe est le champion de ces capsules humoristiques. Les conservateurs, eux, rient juste à regarder les sondages. Parlez-en à Steven Blaney!