Le gouvernement rencontre l'ASSÉ

MONTRÉAL - À deux semaines du Sommet sur l'enseignement supérieur, le gouvernement Marois a rencontré l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), lundi.

Il y a une semaine, les représentants de l'ASSÉ menaçaient de boycotter le Sommet si on ne pouvait pas parler de gratuité scolaire. Lundi, quatre de ces représentants ont pu discuter pendant une heure avec Pauline Marois et le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne.

Au menu, on a discuté de la place de l'ASSÉ pendant le Sommet et des thèmes qui seront abordés.

Jérémie Bédard-Wien, porte-parole de l'ASSÉ, a fait une brève déclaration à la sortie de cette rencontre, mais n'a pas confirmé la présence de son association au Sommet.

«Les débats furent vifs notamment sur la forme que prendra ce Sommet sur l'enseignement supérieur et sur la place que pourra y prendre l'Association pour une solidarité syndicale étudiante», a simplement dit le porte-parole.


Vidéos

Photos