Axel Marchand-Lamothe
Agence QMI

Les policiers épinglent d'autres membres d'un réseau de voleurs de semi-remorques

Les policiers épinglent d'autres membres d'un réseau de voleurs de semi-remorques

AXEL MARCHAND-LAMOTHE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Axel Marchand-Lamothe

La Sûreté du Québec a mis la main au collet de quatre individus aujourd'hui soupçonnés d'avoir trempé dans un vaste réseau de voleurs de cargaison de semi-remorque dont une de plus de 16 tonnes de homard congelé.

Ces arrestations survenues tôt ce matin à Saint-Eustache dans les Laurentides et Sainte-Julie en Montérégie sont la suite d'une large enquête nommée Obliger.

Jocelyn et Marc Lauzon, de la ferme Mar-Jo de Saint-Eustache, ainsi que Vincent Francoeur, des Viandes Francoeur à Sainte-Julie, et Éric Tardif auraient notamment récupéré et entreposé la nourriture entre les vols de leurs complices.

La marchandise aurait ensuite été revendue à des restaurateurs.

Du homard

À l'arrière des bâtiments agricoles du chemin du Chicot à Saint-Eustache, les policiers ont découvert une remorque réfrigérée qui avait servi à un important vol de homard au Nouveau-Brunswick.

En juillet 2016, elle avait été dérobée à Grande-Anse avec 17 000 kilogrammes (37 000 livres) du crustacé à l'intérieur, une cargaison évaluée à plus de 1 M$.

Les responsables du vol avaient été épinglés dans la première phase de l'enquête l'an dernier, mais la remorque et son contenu n'avaient jamais été retrouvés.

Elle était cachée au milieu d'autres remorques réfrigérées et dissimulées par des palettes de bois.

Selon nos informations, de l'écoute électronique, de la filature et du suivi par GPS auraient été utilisés pour remonter jusqu'aux quatre hommes âgés de 33 à 53 ans.

Ils font maintenant face à des accusations de vol, de recel et de complot.

Les suspects ont été libérés en échange d'une promesse de comparaître à une date ultérieure.

5 M$

Depuis le début de l'enquête Obliger, 88 dossiers de vol auraient été résolus et 3,6 M$ en biens auraient été récupérés par la SQ.

Déjà, en mars 2017, quatorze personnes avaient été arrêtées, principalement dans la région de Québec. D'après la SQ, le réseau avait alors déjà volé pour plus de 5 M$ en marchandise.

La présumée tête dirigeante, Steve Fortin, avait alors été accusée.

Le groupe ciblait entre autre les camions semi-remorque dans les haltes routières.

Ensuite, les biens étaient offerts dans des marchés aux puces ou des commerces « de liquidation » s'il ne s'agissait pas de nourriture

La viande et les fruits de mer étaient particulièrement prisés par le réseau.

La SQ n'excluait pas la possibilité que d'autres arrestations aient lieu en lien avec cette enquête.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos